Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Emelbay

Articles avec #poupee mannequin gege et bella tag

Poupée mannequin Gégé/poupée mannequin Bella : Mily, Tressy et Jacky sont partis voir Barbie.

10 Novembre 2016 , Rédigé par EMELBAY Publié dans #poupée mannequin Gégé et Bella

Poupée mannequin Gégé/poupée mannequin Bella : Mily, Tressy et Jacky sont partis voir Barbie.
Poupée mannequin Gégé/poupée mannequin Bella : Mily, Tressy et Jacky sont partis voir Barbie.

Le vide-grenier de Riez , celui du mois d'août 2016, n'est plus qu'un lointain, très lointain souvenir.

Peut-être y en a t il eu un autre sur la même place depuis lors ?

L'été a lentement rangé ses lunettes et ses espadrilles. Il est parti se reposer, un peu triste de quitter ses copains de baignades et de barbecue.

L'automne est arrivé avec ses palettes de couleurs et ses odeurs de champignons, tout heureux d'entendre des rires d'enfants dans les cours de récréation.

La vie a repris son cours "normal".

A l'année prochaine pour vivre un nouvel été, même heure, ici ou ailleurs...

Mily, Tressy et jacky sont partis. Direction les Etats-Unis d'Amérique. Barbie les attend.

Malgré l'excellente vente aux enchères de leurs précieux vêtements vintage, ils n'avaient pas tout-à-fait réussi à boucler le budget nécessaire et indispensable à leur voyage.

Leurs parents ont apporté leur contribution, fiers, qu'ils étaient, finalement, de voir que leurs enfants s'étaient dépassés pour atteindre leur but.

L'avion a décollé de l'aéroport Roissy - Charles de Gaulle, la semaine dernière.

Jacky et ses drôles de demoiselles :) vont faire la connaissance de l'oncle Sam et de son drapeau orné de cinquante étoiles, de Mickey, de Donald le canard et d'un autre Donald, presque aussi célèbre que celui de Disney !

Avant de partir les trois jeunes gens ont mis toutes leurs affaires françaises en ordre. Chacun a rangé ses livres, vidé ses tiroirs, rendu les clés de sa colocation. 

Les filles ont fait une petite fête,exclusivement entre filles, pour dire au revoir aux copines : entre les rires et la gaieté, on sentait aussi un peu de tristesse de voir Mily et Tressy partir si loin, un peu d'envie aussi, de les imaginer marchant dans les rues de New York ou de Los Angelès.

Jacky a participé à son dernier match de handball au sein de l'équipe de la fac.

Il a retrouvé Liam. Lui est capitaine. Jacky, gardien de buts.

L'équipe a gagné 32 à 28 contre Créteil !

Les deux garçons se sont retrouvés. Ils ont enfilé le même maillot. Ils ont écouté les mêmes conseils du coach. Ils avaient le même but : gagner le match. Pour la fac. Pour l'équipe. Pour les copains.

Ils se sont serrés la main. Ils ont savouré ensemble la victoire. Leur amitié a-t-elle souffert de l'épisode estivale de la valise ? La tante de Liam y pense t-elle encore ? Sa vie serait elle aujourd'hui différente si elle avait pu récupérer la fameuse valise et tout son contenu ? Personne ne peut ou n'a vraiment le courage de le dire. Chacun ignore l'autre ou fait semblant. Il n'y a pas de victime. Simplement deux routes qui ne se croiseront plus. Deux vérités différentes qui ne peuvent pas s'entendre. Deux manières totalement opposées de conjuguer l'amitié à tous les temps de la vie : présent, passé et futur.

 

Le joueur qui occupe la place de pivot au sein de l'équipe de hand est au courant de l'histoire de cet été.

Il est avant tout désolé de la situation. Mais il se sent, quand même, plus proche de Liam que de Jacky. Il a choisi de soutenir Liam. Ils partagent la même coloc. Proximité immédiate oblige !

Mais il ne condamne pas complètement Jacky et ne lui tourne pas totalement le dos.

Jacky est parti, pour plusieurs mois, voire plusieurs années. La fac et l'équipe de hand continueront sans lui. Cela va sans dire.

 

Il a emmené avec lui le sourire de sa famille, les claques dans le dos de ses copains, les conseils avisés du prof d'anglais, les recommandations de son père, les larmes de sa mère, le bisou maladroit de son petit frère, le "j'espère que je serai encore là quand tu reviendras" de sa grand-mère, mais aussi ses joies, ses peines, ses remords et ses regrets.

 

Bon voyage Jacky

Bon voyage les filles.

Amusez-vous bien. Soyez prudents.

On se reverra. Sans doute pas demain. Mais peut-être après-demain.

Qui sait ?

Who knows ?

 

 

A bientôt. 

 

 

 

 

 

 

Poupée mannequin Gégé/poupée mannequin Bella : Mily, Tressy et Jacky sont partis voir Barbie.
Lire la suite

Poupée mannequin Gégé / poupée mannequin Bella : Jacky, Mily et Tressy veulent partir chez Barbie (2)

26 Octobre 2016 , Rédigé par EMELBAY Publié dans #poupée mannequin Gégé et Bella

Jacky est étudiant à Lyon. Il est en 4 ème année de droit.

Il est né à Moingt dans le 42.

C'est juste à côté de Montbrison. Pour ceux qui ne connaissent pas, Montbrison est une commune française située dans le département de la Loire en région Auverge - Rhône - Alpes. A une bonne heure de route de Lyon.

Jacky et sa grosse valise ont atterri par hasard dans le 04.

Il veut rejoindre Aix en Provence et un copain de la fac, Liam, l'a descendu jusqu'à Riez. Ce n'est pas l'idéal, certes, mais  Liam ne va pas plus loin puisqu'il habite ici et Riez - Aix, on se rapproche quand même.

Jacky soupire. Il est fatigué et il galère. Finalement, son truc, c'est beaucoup plus compliqué qu'il ne pensait.

Il avait cru qu'il y arriverait tout seul et assez facilement.

Il m'explique :

Ses deux copines d'enfance, Mily et Tressy, et lui ont un projet, un rêve à réaliser.

C'est prévu pour novembre 2016.

La fac ? Ils la mettent entre parenthèses. Ils reprendront leurs études plus tard ou pas du tout. Ou mieux, ils continueront là-bas.

Leurs parents ? sont pas vraiment d'accord. Dommage.  Mais tant pis. 

C'est maintenant ou jamais. Hier, c'était trop tôt. Demain, ce sera trop tard.

Jacky s'enflamme. Il est enthousiaste. Il a envie de me faire partager son projet. Il veut me convaincre. Il sourit. Il rit. Il raconte encore.

Il me dit : c'est aujourd'hui, tu comprends (il me tutoie. Normal. Je pourrais être sa mère. Enfin non, sa soeur ! Mais c'est un peu long et compliqué à expliquer. Le mieux, c'est encore de cf. histoire société Gégé :) :) 

Ils vont partir, c'est décidé, aux Etats-Unis, là-bas  en Californie. Leur copine Barbie les attend. Son père est très riche. Elle a de quoi les loger. Leurs passeport sont prêts. Tout est organisé.

Enfin presque !

Et là, je devine. C'est l'argent, Jacky ?

Oui, il manque encore 3000  euros.

Mily est à Lyon et bosse chez Mac do. Tressy  est à Biarritz et travaille dans un restaurant.

Moi, j'étais sur un chantier à Saint Etienne. J'ai arrêté vendredi soir.

Tu vois ma grosse valise, là ?  Hé ben, je vais à Aix en Provence pour en vendre le contenu.

Ce qu'il y a dedans ne va pas nous rapporter 3000 euros, c'est sûr. Mais les filles disent que ça devrait quand même nous aider un peu.

Tu m'intrigues, Jacky ? Y a quoi dans ta valise.

Des livres anciens ? des tableaux ? des chandeliers en argent ? des diamants ?

Non, juste des vêtements ! Des fringues qui appartenaient à nos parents. Mais pas n'importe quelles fringues. Du vintage. Du vrai. Et de la qualité. Avec les étiquettes et tout.

Ha bon ?

Fait voir.

Et Jacky ouvre sa valise et je découvre ça :

 

Poupée mannequin Gégé / poupée mannequin Bella : Jacky, Mily et Tressy veulent partir chez Barbie (2)
Poupée mannequin Gégé / poupée mannequin Bella : Jacky, Mily et Tressy veulent partir chez Barbie (2)
Poupée mannequin Gégé / poupée mannequin Bella : Jacky, Mily et Tressy veulent partir chez Barbie (2)

Je n'y connais rien en vêtements vintage, Jacky, rien du tout. Désolée. Mais quand même, je trouve que ces habits sont magnifiques. 

Ils parlent d'une époque et de gens qui n'existent plus.

Le vintage, c'est une mode à part entière. Les gens se lèvent de bonne heure pour du vintage. Ils se bousculent chez les antiquaires et les brocanteurs. Le vintage, c'est hier qui se met à courir et qui redevient aujourd'hui. Le vintage, c'est celui qui remonte la file des années, qui double tout le monde et qui arrive en tête du classement des ventes. Le vintage, c'est celui qui a jeté la vieille armoire métallique qui était  dans le garage de son père et qui achète la même 50 ans après. Mais pas une vague copie. La même avec les bosses et les rayures.

Tes habits semblent en bon état. Tu devrais en tirer quelque chose.

Tu sais quoi ? Hé ben, je pense que "just do it". Tes copines et toi, vous pouvez prévenir Barbie : prépare le barbecue, on arrive.

Et Jacky referme la valise.

Il me regarde. 

Il ne rit plus. Il ne rêve plus. Il est déçu et contrarié. 

Mais pourquoi ? 

Il m'explique encore.

Tu vois la rue là-bas. Y a une boutique : Appoline's vintage qu'elle s'appelle. Elle appartient  à la tante de mon pote Liam.

On est allé la voir ce matin. Avec ma valise. J'étais content. Je me suis dit : Jacky, mon vieux, plus besoin d'aller à Aix. Tu vas tout vendre ici.

La dame est du genre sympa, souriante, plutôt bien conservée. Une presque soixantaine. Les cheveux longs. Un faux air d' Hélène Rollès, l'actrice principale des mystères de l'amour.  Habillée gaie et cool, inspiration vintage. Elle m'a  accueilli gentiment. Dans sa boutique, il y a un beau chat persan. Et une machine à coudre aussi. Elle m'a expliqué qu'elle adorait coudre. Surtout des vêtements des années 50, 60.... avec les patrons de l'époque. Le magasin est agréable. A l'entrée, il y a un rideau avec des perles. Cela sent un peu la cigarette, mais personne n'est parfait ! :)

Bien sûr, mes vêtements pouvaient l'intéresser.

Elle les a longuement examinés. Presque étudiés.

Sur son visage, j'ai lu beaucoup d'intérêt et surtout beaucoup de plaisir à les manipuler, à les retourner, à les associer.

Cela a duré un bon moment. Je me suis assis sur une chaise et j'ai caressé le chat. Liam attendait avec moi et il n'arrêtait pas de me faire des clins d'oeil et des sourires en coin, du genre, ça va le faire, tu vas voir !

A la fin, elle m'a dit : ils ne sont pas mal tes vêtements. Oui, c'est plutôt intéressant. Mais bon, ils n'ont rien d'exceptionnel non plus. Et puis, tu n'as pas d'accessoires. Il te manque des chapeaux, des gants. Cela aurait été mieux si tu avais eu des ceintures et des sacs aussi. 

Je veux bien te débarrasser du lot, te soulager du poids de la valise. Tu es un bon copain de Liam. Juste pour te faire plaisir. Parce que moi .....y aura du boulot pour tout remettre en état. Mais bon, tu es sympathique et beau gosse. Alors, c'est bon, je prends tout. Avec la valise, bien sûr.

Jacky s'arrête de parler. Son air a changé. Il a l'air contrarié.

De la déception et du découragement, il est passé à quelque chose qui ressemble à un début de colère. Il est dubitatif. 

 

Il me regarde à nouveau. Une nouvelle énergie éclaire son visage. Ses yeux sont plus foncés. Il fronce les sourcils et esquisse un petit sourire. On dirait qu'il vient de comprendre quelque chose, qu'il vient de prendre conscience d'une certaine réalité. L'amitié a t-elle un prix ? Amitié et argent peuvent ils faire bon ménage ?

Il réfléchit. Il réagit. Son corps reflète ses pensées.

 

A bientôt.

 

Lire la suite

Poupée mannequin Gégé / poupée mannequin Bella : Jacky, Mily et Tressy veulent partir chez Barbie

26 Octobre 2016 , Rédigé par EMELBAY Publié dans #poupée mannequin Gégé et Bella

Poupée mannequin Gégé / poupée mannequin Bella : Jacky, Mily et Tressy veulent partir chez BarbiePoupée mannequin Gégé / poupée mannequin Bella : Jacky, Mily et Tressy veulent partir chez Barbie
Poupée mannequin Gégé / poupée mannequin Bella : Jacky, Mily et Tressy veulent partir chez Barbie

J'ai rencontré Jacky pour la première fois au mois d'août 2016 à Riez dans les Alpes de Haute-Provence.

Nous nous promenions en famille sur un vide grenier - brocante.

Je m'en souviens très bien. C'était un dimanche (évidemment), il faisait très beau (re évidemment) et il devait être midi.

Pour être précise, c'est ma cousine qui a croisé le chemin de Jacky la première.

Elle était très contente, mais elle ne savait pas du tout qui il était. Elle le trouvait juste sympa.

Elle me l'a présenté et je dois bien reconnaître que je ne savais pas non plus qui il était vraiment.

C'est vrai, des mannequins célèbres, il y en a beaucoup, et lorsque l'on est pas un public très averti, on peut se tromper.

J'ai rapidement pensé qu'il ne s'agissait pas de Ken. Non, Ken est américain. Et ce garçon là n'a pas une tête de Yankee.

Jerry, peut -être ? Non, il est beaucoup plus grand.

Quand il m'a dit "bonjour, je m'appelle Jacky", je me suis souvenue. Enfin, vaguement, je dois bien le reconnaître.

J'ai pensé, je verrai ça un peu plus tard. Je trouverai bien des renseignements "dans la presse spécialisée" ou ailleurs, comme sur le net. Par exemple. Oui, par exemple.

Enfin bref.

Ce charmant jeune homme semblait bien ennuyé.

Il traînait derrière lui une énorme valise qui visiblement pesait assez lourd et le faisait transpirer.

Je lui ai demandé s'il avait besoin d'aide, s'il avait des soucis, s'il avait besoin de mon portable, s'il avait faim, s'il avait soif ?

Il a répondu oui à toutes mes questions !

Alors, j'ai remis de l'ordre dans la liste et on a commencé par la soif.

Une terrasse ombragée, des parasols, des tables, des chaises et du coca bien frais.

Et Jacky m'a raconté son histoire. 

 

A bientôt.

 

 

Lire la suite