Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Emelbay

VIOLENCE ORDINAIRE (2)

7 Décembre 2010 , Rédigé par EMELBAY

J'arrive enfin devant l'école, en retard et donc inquiète pour mes enfants. Mais ils sont bien là à m'attendre, grelottant sous l'averse.

 

Ils montent dans la voiture et je leur explique que je suis en retard à cause de la circulation.

 

Et je repars pour rentrer à la maison.

 

Je roule depuis environ cinq minutes lorsque j'entends derrière moi arriver une voiture à vive allure, qui freine brutalement et qui se colle à moi.

 

Un coup d'oeil dans le rétroviseur et je vois une voiture verte dans laquelle je reconnais le passager. Il s'agit du sale individu qui vient de m'insulter.

 

J'accélère légèrement. Le conducteur fait pareil, me double, me coupe la route, s'arrête et je vois le passager sortir de la voiture.

 

Heureusement, il m'a doublé juste avant une petite intersection et s'est arrêté dans la rue suivante, alors que moi je peux rapidement  tourner à droite et atteindre la nationale.

 

Je vois un gros camion rouge arriver, mais comme j'ai la priorité (venant de sa droite), il ralentit et je m'engage dans la circulation à deux voies.

 

La voiture verte est toujours à mes trousses, mais derrière le camion.

 

Je prends immédiatement  la direction opposée à celle de ma maison afin que les occupants de la voiture verte ne connaissent pas mon adresse et je prends celle de la gendarmerie, au cas où la poursuite continue.

 

Alors que je roule à vive allure, toujours protégée par le gros camion et que des voitures viennent grossir le flux de la circulation, je tourne à gauche pour atteindre mon but, puis à droite etc... et la voiture verte a disparu de mon rétroviseur.

 

Lorsque je suis arrivée devant la gendarmerie, je me suis garée devant le portail, prête à sonner et à klaxonner.

 

Mais j'ai dû  semer mon poursuivant ou il a abandonné car je ne l'ai plus revu.

 

Je n'ai pas eu peur sur le coup. J'étais trop occupée pour cela : il fallait que je me sorte de ce "truc irréaliste".

 

J'ai eu peur après quand j'ai vu la tête de mes enfants et entendu leurs questions.

 

Je suis rentrée chez moi par un autre itinéraire, sans repasser par l'endroit où la poursuite avait commencé.

 

J'ai rentré ma voiture dans la cour et après le déjeuner, je suis repartie à l'école avec une autre voiture.

 

Violence ordinaire, complètement banale.

 

j'ai oublié de vous dire : j'habite en banlieue parisienne, dans le Val de Marne, dans le 9 4 et plus précisément à CRETEIL la laide.

 

Si vous devez passer par là, faites attention aux voitures blanches garées en double file et aux piétons qui restent au milieu de la rue pour discuter avec leurs conducteurs !

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mamiebenin 14/12/2010 23:25


Voilà une bien triste expérience. J'espère qu'elle ne se reproduira plus. La violence me rend triste: l'être humain a tellement mieux à faire de sa vie!En tout cas, tu as fait preuve de beaucoup de
sang-froid et de bon sens. Bravo!


EMELBAY 19/12/2010 17:47



Merci de ton gentil message. Gros bisous.



jeanne 14/12/2010 19:01


c'est vraiment impressionnant toute cette violence !!!
Ces personnes provocatrices de respectent même pas les enfants . Tes petits , malgré ton sang froid ont bien sentis ton angoisse
Dans quel monde vivons nous? ça fait trés peur !!!


lalu 09/12/2010 21:14


Eh bien ! voilà une histoire bcp moins belle que toutes les précédentes !
Sur la route les gens sont cons.. c un fait ! et des fois bien pire.. la preuve.. tu as bien réagis ! et le mieux est en effet de les éviter le plus possible !
J'espère que tu ne croiseras plus cet affreux personnage !


nanou 08/12/2010 08:23


Anecdote.
Une petite amie de mon frère était en voiture, et a redémarré " doucement" à un feu vert, ou pas assez rapidement au goût d'un autre conducteur. Un jeune l'a donc klaxonné, insulté, et poursuivi.
Elle allait chez mon frère, qui guettait heureusement son arrivée, car... Le june c.. l'a suivi jusque là et est descendu de sa voiture dans le but de lui en coller une! Or mon frère, plutôt
baraqué, a vu ça et a foncé comme une furie et attrappé le mec, et lui a fait peur, ce qui ne l'empêchait pas de repartir en menaçant son amie de la retrouver plus tard!

Perso j'ai un bâton dans la voiture.
Je fais de mon mieux pour ne pas ragir aux incivilités des autres, car effectivemetn, on ne sait jamais à quoi s'attendre!
Un jour un bonhomem m'a insulté, bras d'honneur etc, prce que je n'avais pas démarré au feu vert, aussi...
Une autre fois j'avais ralenti pour qu'on ne me colle pas, et le mec m'a suivi jusque dans le parking du supermarché où je me rendais, me faisant appels de phare, énervé au volant...
J'avais prévenu la sécurité dumagasin en arrivant.
Je pense qu'on a hélas tous du vécu de ce genre...

Ma mère a eu la bonne idée de dire l'autre jour qu'avant on remarquait les "pas gentils" et qu'aujourd'hui c'est l'inverse, on remarque les "gentils" qui se font rares...


EMELBAY 08/12/2010 22:49



Je te remercie pour ton message, Nanou. Nous sommes toutes confrontées à la violence, toi là-bas, moi ici. Partout, hélas ... Je partage l'avis de ta Maman. Gros bisous



nanou 08/12/2010 08:16


Ho la la, ça fait peur!
Ca peut en effet arriver n'importe quand, n'importe où. Pas seulement dans le 94, t'en fais pas... Dis moi je n'y connais rien en région parisienne, ou si peu. Je croyais que c'était plutôt le 9
cube qui craignait?


EMELBAY 08/12/2010 22:53



9 3 ? 9 4 ? mêmes causes, mêmes effets. Et même si la banlieue parisiennne n'a pas le monopole de la violence, tu es quand même mieux dans ta belle région. Bisous.