Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Emelbay

Un dîner de cons presque parfait (1ère partie)

16 Mars 2010 , Rédigé par emelbay.over-blog.com Publié dans #Un dîner de cons presque parfait

Il y a quelques mois de cela,  mon mari est rentré à la maison, un soir, en m'annonçant qu'il avait reçu une invitation à dîner, dîner auquel j'étais aussi conviée.

Je n'ai pas beaucoup d'intérêt pour les "dîners en ville". Bien souvent, ils représentent de véritables corvées pour moi, sauf lorsque l'invitation vient de personnes que j'apprécie particulièrement, c'est-à-dire de véritables amies (is).

Mais dans le cas présent, il s'agissait d'une invitation venant de personnes parfaitement inconnues de moi, les Paris-le Pilat.

Tout en s'asseyant à table, mon mari m'explique qu'il avait fait la connaissance du monsieur lors d'un voyage d'étude à l'étranger et que depuis, il l'avait croisé plusieurs fois lors de repas d'affaires. Il s'agissait d'un homme très aimable,  assez drôle et de bonne compagnie. Mon époux ne connaissait pas sa femme, ni ses deux enfants.

Afin de ne pas oublier cette invitaton, je l'ai notée dans mon agenda. Il restait trois semaines et je dois bien avouer que rapidement je n'y ai plus pensé. Cela n'avait pas grande importance pour moi. Juste une obligation sociale et professionnelle de mon mari.

Quelques jours plus tard, je reçois un coup de téléphone d'une amie. Je suis ravie de l'entendre et nous entamons une discussion féminine  très amicale. Elle m'explique que cela fait plusieurs semaines que nous ne nous sommes pas vues et qu'elle voudrait organiser un dîner (décidémment !) et me propose une date. Je consulte mon agenda, non pas de ministre, mais de maman au foyer où l'on trouve surtout des rendez-vous chez le dentiste ou l'orthophoniste, et je me rends compte qu'elle me propose la même date que l'invitation reçue par mon mari.

Je lui explique que je suis vraiment désolée, mais qu'à cette date là, nous sommes déjà pris. Et pour étayer mes regrets vraiment sincères, je lui raconte l'origine de cette invitation et le peu d'intérêt que je lui accorde.

Et à ma grande surprise, elle me raconte qu'elle connaît un peu les Paris-le Pilat de réputation, mais qu'elle n'a jamais eu l'occasion de les rencontrer. Elle me confirme que le mari est un homme très apprécié dans son milieu professionnelle, qu'il jouit d'une excellente situation. Et elle rajoute : " la dame, par contre, c'est une vraie peste. Une prétentieuse qui pense avoir toujours 20 ans. Il paraît qu'elle partage sa vie entre les liftings et ses amants !"

Cette révélation ne m'avait pas particulièrement étonné ou ému. Je ne connaissais pas cette dame et ses histoires de coeur et de c... ne me regardaient pas.

Mais ces confessions anodines allaient bientôt m'être d'un très grand secours !

     

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Miss Aline 16/03/2010 15:45


Haha !! attention elle avait peut-être virée sa cuti !!!! tu vas nous dire qu'elle va te faire du "gringue" hihiiiiiii MDR