Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Emelbay

Poupée Corolle : un document exceptionnel pour les amoureuses.

9 Janvier 2012 , Rédigé par EMELBAY Publié dans #Poupées Corolle

corolle11.jpg

En préparant mes chères poupées pour leur grand voyage, j'ai retrouvé plusieurs documents que j'avais mis de côté, il y a quelques années.

 

Parmi, ceux-ci, j'ai re-découvert avec plaisir une série de diapositives datant d'avril 1987.

 

On y découvre la fabrication des poupées Corolle dans les ateliers de Langeais.

 

Ces diapositives présentent les ouvrières dans leur travail quotidien. Comme j'aurais aimé faire partie de ces femmes ! Travailler aux côtés de Catherine REFABERT, avoir le plaisir de transformer des pièces de vinyl et de tissu en une belle poupée.

 

Bien sûr, je rêve toute réveillée ! Bien sûr, ces femmes ne voyaient pas les choses de la même façon que moi. Pour certaines (mais peut-être pas toutes ??), ce travail était un travail comme un autre, un emploi qui leur permettait de vivre et de faire vivre leur famille.

 

Sans doute, mais quand même, "mettre des poupées Corolle au monde", quel beau métier !!

 

Je suis sûre que vous serez nombreuse à rêver et à vibrer, comme moi.

 

Je parie ... euh.... un bébé aux yeux fermés !

 

Non, je rigole !!

 

Ces diapositives étaient offertes aux revendeurs qui ne proposaient pas encore les poupées Corolle dans leurs magasins, aux visiteurs qui venaient découvrir l'usine.

 

Elles sont accompagnées d'une feuille dactylographiée qui présente chaque prise de vue.

 

Je vais simplement tout recopier, mot à mot et vous emmener dans les ateliers Corolle en 1987.

 

On repart en voyage.corolle1.jpg

 

"La fabrication d'une poupée"

De nos jours, par millions, les poupées sortent des usines modernes des Etats-Unis, d'Allemagne, d'Italie, d'Extrême-orient.... Leur fabrication est devenue une industrie. Toutefois, par l'importance de la recherche des modèles, par le rôle de la créativité, par la qualité esthétique des productions, l'industrie de la poupée peut demeurer un métier d'art.

Catherine Réfabert prépare avec amour la naissance des poupées Corolle qui font rêver les petites filles à Langeais.

Voici les étapes de la création du "nouveau-né" que la projection de diapositives nous permet de suivre.

 

Vue n° 1 : les modèles de poupées Corolle.

 

Vue n° 2 : la fabrication des têtes.

Au cours de longues conversations avec des fillettes est apparue l'idée qu'une poupée semblable à un nouveau-né, toute douce, souple, à la tête allongée, comblerait les plus jeunes des fillettes qui désirent jouer à la maman. Ainsi est née l'idée du "nouveau-né".

A partir de photos de nouveaux-nés, le dessin de la tête a été élaboré. D'après le dessin un sculpteur a réalisé une tête. Cette forme a servi de modèle pour un moule métallique fabriqué aux Etats-Unis. Les têtes de poupées sont ensuite coulées en matière plastique souple (P.V.C., polychlorure de vinyle). Dans un moule chauffée à 230°, les grains de PVC fondent. Une rotation rapide du moule assure la répartition de la matière sur tout l'intérieur des parois. Après refroidissement partiel, la tête souple est démoulée prestement. Pour les têtes rigides, il faut un moule qui s'ouvre en deux parties : une bavure longitudinale se retrouve alors sur la tête à la limite des deux parties du moule. "

 

A bientôt pour la suite.

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cindy 10/01/2012 16:19

Merci Emelbay de nous partager ce document, à bientôt pour lire la suite....

coryn 09/01/2012 19:02

Emelbay, merci de partager tes documents et ta visite avec nous. Voilà, c'est reparti pour un feuilleton passionnant sur ton blog. Et oui moi aussi j'aurais bien voulu travailler à langeais aux
côtés de Catherine Réfabert...........Assembler des poupées de cette qualité et les habiller, tu as raison c'est un rêve éveillé.
bisous
PS/ en plus on l'aurais peut-être vu le nourrisson 42 cm aux yeux fermés du catalogue 1996.