Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Emelbay

Poupée Corolle : un document exceptionnel pour les amoureuses (2)

12 Janvier 2012 , Rédigé par EMELBAY Publié dans #Poupées Corolle

corolle12.jpg

corolle10.jpg

corolle9.jpg

corolle6.jpg

corolle4.jpg

corolle3.jpg

 

Vues n° 3 et 4 :

 

Les bras et les jambes.

 

Bras et jambes sont triés (pour avoir la même nuance de rose) fixés et cousus à un corps en tissu préparé par des ouvrières à domicile. Le bébé prend forme.

 

Vues n° 5 et 6corolle5.jpg

 

Le visage et la chevelure

 

le visage est maquillé, lese sourcils et les lèvres sont peints et on dépose un léger fard sur les joues. Bientôt, la tête chauve reçoit des cheveux : c'est le perruquage. Les yeux sont incrustés.

 

Vues n° 7 et 8

 

Le bourrage

 

Le bourrage par des flocons de mousse synthétique moelleuse donne toute sa douceur au corps du poupon.

 

Vues n° 9

 

Un coup de peigne sous un jet de vapeur chaude et le bébéb est prêt pour l'habillage.

 

Vues n° 10 et 11

 

Les vêtements

 

De petits vêtements taillés en série à l'usine, mais cousus à domicile et soigneusement finis constituent l'habillement et le trousseau de ce bébé prêt à être emballé et expédié chez votre marchand de jouets.

Plus de 30 opérations ont été nécessaires et accomplies our réaliser cet agréable poupon.

 

Vue n° 12

 

Poupées fabriquées en Extreme-Orient

 

Hong-Kong, taïwan et Macao expédient en Europe de nombreuses poupées à tête de porcelaine."

 

-----------------------------------------------------------------------------------

 

 

Le cours de "poupée Corolle - session avril 1987" est maintenant terminé.

 

J'espère que vous avez tout bien compris.

 

Si oui, tant mieux. Mais n'essayez pas de faire la même chose, chez vous. C'est impossible car il faut des grosses machines compliquées !

 

A bientôt pour un autre voyage dans le monde fabuleux des poupées Corolle.

 

-------------------------------------------------------------------------------------

 

Pour rire :

 

Quelle est la différence entre une femme facile et une serviette en papier ?

 

Aucune. On la jette après usage !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

eveline 19/01/2012 09:59

Merci infiniment pour ces documents photographiques. J'ai eu la chance de visiter plusieurs fois l'usine de Langeais, car j'y avais des élèves en stage pour la formation Vêtement Création Mesure.
Chaque fois elles sont revenues enchantées des quelques semaines passées dans les établissements Corolle, j'ai aussi rencontré M. Durdilly à Amboise qui a réalisé certains visages c'est un passé
proche mais déjà si lointain, M. Durdilly nous a quitté il y a peu de temps. Je n'ai jamais rencontré Mme Réfabert et c'est un grand regret. Continuez de nous faire rêver. Amicalement.

EMELBAY 25/01/2012 19:17



Bonsoir Eveline. A nouveau, je vous remercie de votre visite. Je suis ravie de vos commentaires si intéressants qui viennent compléter les articles de mon blog. Vous avez raison, le passé de
Corolle n'est déjà plus qu'un souvenir, un souvenir amer qui laisse beaucoup de regrets. Il ne reste que les collectionneuses pour rappeler et faire vivre l'immense talent de C. Réfabert.
Cordialement.



coryn 12/01/2012 15:58

merci pour cette suite Emelbay, j'y retrouve la description du travail dans le livre de catherine refabert, une partie aux domiciles de certaines ouvrières et le reste à l'entreprise.
C'est quand la suite?
Gros bisous
je retourne voir les photos...............je me répète, mais encore un grand merci.

miss aline 12/01/2012 15:48

Ho mon Dieu tous ces bébés Corolle...................... mais quel dommage................... z'étaient si beaux