Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Emelbay

Poupée Corolle (42 cm) : ma préférence à moi ...

18 Mars 2013 , Rédigé par EMELBAY Publié dans #Poupées Corolle

SDC13732.JPGSDC13733.JPGSDC13734.JPGSDC13735.JPGSDC13736.JPG

 

ELISA la rousse(1998) et AGATHE la blonde (1999)

 

                                -----------------------------------------------------------------------------

"Je le sais

Sa façon d´être à moi, parfois

Vous déplait

Autour d´elle et moi le silence se fait

Mais elle est

Ma préférence à moi...

 

Oui, je sais

Cet air d´indifférence qui est

Sa défense

Vous fait souvent offense...

 

Mais quand elle est

Parmi mes amis de faïence

De faïence

Je sais sa défaillance...

 

Je le sais

On ne me croit pas fidèle à

Ce qu elle est

Et déjà vous parlez d´elle à

L´imparfait

Mais elle est

Ma préférence à moi...

 

Il faut le croire

Moi seul je sais quand elle a froid

Ses regards

Ne regardent que moi

 

Par hasard

Elle aime mon incertitude

Par hasard

J´aime sa solitude...

 

Il faut le croire

Moi seul je sais quand elle a froid

Ses regards

Ne regardent que moi

 

Par hasard

Elle aime mon incertitude

Par hasard

J´aime sa solitude...

 

Je le sais

Sa façon d´être à moi, parfois

Vous déplaît

Autour d´elle et moi le silence se fait

Mais elle est

Elle est ma chance à moi

Ma préférence à moi

Ma préférence à moi..."

 

JULIEN CLERC

 

------------------------------------------------------------

 

J'ai choisi cette chanson de Julien Clerc pour accompagner Elisa et Agathe car sortie de son contexte et mise dans celui de la collection de poupées, on peut y découvrir beaucoup de vérités sur l'univers  tour à tour délicat, mesquin, amical ou encore jaloux des collectionneuses de poupées.

 

Il y a beaucoup de mots précis dans cette chanson qui mis bout à bout donnent deux reflets bien différents du monde des passionnées de poupées.

Oui, je sais, pour celles qui débutent dans la collection de poupées, il est inquiétant et dérangeant d'apprendre que dans ce monde de visages doux, de sourires tendres, de dentelles et d'enfance, il existe des brebis galeuses, des vraies méchantes qui ne cultivent que leur ego surdimensionné, qui n'aspirent qu'à imposer leur présence égocentrique, dans un monde dont elles ne peuvent pas faire partie et qu'elles essaient pourtant désespérément de pénétrer. 

Les masques ne résistent pas longtemps et tombent rapidement devant celles qui voient avec leur coeur, devant celles qui peuvent approcher l'âme des poupées.

 

Et heureusement, je connais beaucoup de pasionnées de poupées qui ont le coeur pur, des "Alice" au pays des merveilles qui ne se laissent pas duper par la reine stupide du château de cartes. 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Muriel 23/03/2013 09:43

Elles sont bien jolies ces petites demoiselles, j'ai quand même une préférence pour la rousse...

Isabelle 22/03/2013 20:36

Chère Emelbay ...

Sorties de leur contexte, les paroles de cette chanson semblent avoir été écrites pour exprimer tout spécialement ce qui se passe, se vit, se ressent, autour de l'univers des poupées ... et de
celui des collectionneuses.


J'ai fréquenté longtemps le milieu littéraire, celui des poètes en particulier; ce qui me frappe, ce le parallélisme entre ce monde-là et celui des collections de poupées.

En principe, la poésie rime avec "douceur", "droiture du coeur", "noblesse des sentiments".

L'univers des poupées aussi...

Mais dans ces deux sphères, malheureusement, l'hypocrisie et la compétition s'inflitrent. Et elles peuvent faire beaucoup de dégâts....


Mais les masques tombent toujours ... tôt ou tard ...
Parce que le carnaval ne saurait être permanenet ....

Et la poésie, tout comme les poupées, retrouvent alors ce qu'elles n'auraient jamais dû perdre : leur âme ... celle que les personnes sensibles et pures savent leur donner, comme toi tu le fais
...

Merci beaucoup pour ce superbe article.

Je t'embrasse,

Isabelle

coryn 22/03/2013 08:10

j'adore ce moule, et quand les heveux sont roux..............je craque.
il m'arive comme toute les collectionneuse d'être Balouze, comme on dit sur un certain forum, mais pas Jalouse!