Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Emelbay

Petit'bonhomme - 10 - Yad Vashem

2 Novembre 2010 , Rédigé par EMELBAY

Il y a un endroit sur une colline, un peu à l'extérieur de Jérusalem, que je tenais à visiter.

 

Il s'agit de Yad Vashem.

 

C'est à la fois un mémorial, un musée, un lieu de mémoire en hommage aux victimes juives et non-juives de la Shoa durant la seconde guerre mondiale.

 

C'est aussi une plongée terrifiante dans l'enfer. Non pas, un enfer issu de votre imagination, de celle d'un écrivain ou d'un cinéaste, mais un enfer réeel qui a existé en Allemagne, en Pologne et qui avait même ouvert une route jusqu'en France ....

 

Je n'ai pas pris de photo. Volontairement. Elles auraient été floues, floues comme la vision des visages et des choses que vous voyez autour de vous lorsque vous pleurez.

 

On ne sort pas indemne de Yad Vashem, du hall des noms et particulièrement du Mémorial des Enfants : je vous emmène dans cette "construction". On y pénètre comme dans un colimaçon, un tourbillon. Il fait noir et des milliers de petites lumières oranges sont là pour vous rappeler les milliers de petites victimes innocentes qui ont péri durant l'enfer de la Shoa.

 

D'une main, vous tenez la rampe qui guide vos pieds à travers ce batiment, devant vos yeux vous voyez brûler et danser les petite flammes et dans vos oreilles, vous entendez une voix féminine, monocorde dérouler la longue, la très longue liste de tous les noms des enfants martyres. Il y avait des milliers de petites Sarah, des petites filles qui n'ont pas eu la chance de la mienne.

 

Combien de minutes, d'heures, de jours faut-il pour que la liste soit lue en entier ? C'est la question que je me pose ...

 

Et lorsque vous quittez cet endroit, que vos yeux sont éblouis par la lumière, vous vous demandez comment le soleil peut faire pour briller encore ...

 

Yad Vashem n'est pas un monde figé dans le chagrin, la misère et l'horreur. Yad Vashem est aussi un lieu de vie, d'espoir et de paix.

 

(Il y a un site internet en français qui en parle beaucoup mieux que moi.)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lalu 11/11/2010 09:46


Toujours les mots qu'il faut, et qui sonnent si juste..
En effet, pas besoin de photos pour raconter les horreurs... on l'imagine sans peine et c suffisamment triste..


nanou 08/11/2010 08:29


Très joliment raconté, ce lieu. Oui, triste, et ce genre d'endroits inspire de lourdes sensations. Je suis allée plusieurs fois à Ouradour lorsque nous étions sur Limoges. Etrange. J'ai aussi
visité un camp de concentration en allemagne, terrible.
Mais il faut que ce genre d'endroits existe, pour que les gens comprennent à quel point la guerre et l'injustice ne font pas progresser et sont vecteurs de haine et de misère. Il faut que les gens
comprennent que " plus jamais" est synonyme de progrès.
Et il ne faut pas oublier, car je pense que de nombreuses familles portent dans leurs souvenirs des histoires à faire froid dans le dos et des malheurs non mérités.
Mon arrière grand père avait une jambe de bois suite à la 1 ère guerre. Sa femme a élevé ses frères et soeurs après avoir perdu ses parents. Ma grand mère a perdu 2 frères à la guerre.
Ma grand mère paternelle était amoureuse d'un allemand, disparu. Elle s'est mariée par dépit au copain de guerre de son frère à elle, et n'a jamais su être heureuse.
Etc etc...
On pourrait en raconter des pages et des pages...
Merci emel pour cet article difficile à faire et rès bien écrit. Avec juste les mots qu'il fallait.


marie-annick 02/11/2010 18:37


merci Marie-Laure.