Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Emelbay

Les poupées de Marie-Françoise (10)

12 Mai 2010 , Rédigé par EMELBAY Publié dans #Marie-Françoise

Marie-Françoise rentre mardi matin de son voyage au bout du monde.

Aujourd’hui, c’est moi qui m’occupe de la ferme et des chiens. Edith est partie pour la journée. Elle m’a confié les clés.

Cela me fait plaisir de lui rendre ce service car j’adore les chiens et la ferme.

Et puis, j’ai vraiment envie d’ouvrir la grange, d’aller chez les poupées pour leur dire bonjour, voir si tout va bien.

On ne sait jamais ce qui peut arriver : un dégât des eaux, des petites souris affamées ou que sais-je encore ??

Vous voulez venir avec moi ??

Euh … oui, pourquoi pas ? Mais il faut me promettre de ne toucher à rien et de … bien essuyer vos pieds en entrant.

Alors en route.

Attention aux chiens en entrant dans la cour. Il ne faut surtout pas les laisser partir. Pirouette adore se promener dans les champs et courir après les lapins. Le problème, c’est qu’elle va trop loin et Marie-Françoise a peur qu’un jour, il ne lui arrive malheur.

Elle est jolie la ferme, vous ne trouvez pas ??

Non, je n’ai pas de photo. Je sais, c’est dommage. Mais Marie-Françoise ne veut pas que sa maison apparaisse sur le net. Elle a peur des convoitises, de susciter des jalousies. Elle est très discrète, vit simplement et ne veut rien changer.

Je vais essayer de vous décrire la grange de la façon la plus imagée possible. Ainsi votre imaginaire prendra le relais et remplacera très facilement les photos.

Vous aurez, de cette façon, chacun et chacune une vision très différente de la grange. Vous l’imaginerez en fonction de vos émotions propres, de votre vécu personnel et de vos poupées à vous.

C’est un peu comme dans une histoire d’amour qui commence. Le plus beau moment c’est celui qui précède le premier rendez-vous, celui que l’on imagine, que l’on vit et revit cent fois dans sa tête avant de le vivre réellement.  C’est l’escalier que l’on monte pour rejoindre un appartement, le chemin que l’on parcourt pour rejoindre l’être cher. On imagine une rencontre, des retrouvailles … plus vrai que nature.

Alors quelle est la bonne clé ?

La première, c’est celle de la cuisine. Je vais ouvrir la porte pour laisser entrer la lumière, préparer une nouvelle gamelle aux chiens et leur donner de l’eau fraîche.

Oui, vous pouvez faire un petit tour au jardin. Des fraises ? je ne sais pas. Un peu tôt dans la saison, non ?

Je vous appelle dès que j’ai fini avec les chiens.

Allez, les chiens-chiens à table !

La clé de la grange est dans le second tiroir de la commode de l’entrée. La voila ! C’est une grosse clé.

Je traverse la cour et je vais ouvrir la lourde porte de la grange. Un premier battant, puis le second.

Comme c’est calme dans cette grande pièce. Pourtant, tout à l’heure, il m’avait semblé entendre des éclats de rire et pour tout dire, un peu de chahut.

Oui, c’est vrai, j’aime beaucoup le film Toy Story. Je l’ai vu des dizaines de fois avec mes enfants. Toy story 1 et toy story 2.

Et si c’était vrai ? et si les jouets et les poupées avaient une vie en dehors de la notre ? Vous ne parlez jamais à vos poupées ? N’êtes-vous pas émerveillé(e) de voir votre poupée préférée ou une pauvrette trouvée dans un vide-grenier, se métamorphosait lorsque vous lui passez une nouvelle robe, achetée dans un magasin ou cousue avec amour. Si ?

Alors, tentez l’expérience : faites semblant de partir et revenez voir vos poupées sur la pointe des pieds. Vous aurez peut-être la surprise de les voir rire et s’amuser.

Si vous ne connaissez pas Toy story, alors souvenez-vous de Gepetto et de la bonne fée.

Vous voyez bien que je n’invente rien. Il y a des preuves scientifiques.

Comment ça, je parle trop ? Vous voulez voir les poupées ? Vous voulez que j’allume la lumière ? Un peu de patience …

Entrez dans la pénombre. Faites doucement. Avancez-vous encore un peu : oui, juste là au milieu.

Fermez les yeux. Attention, j’allume.

Et la lumière fut !

Vous ne dites rien ? Pourquoi gardez-vous vos mains devant la bouche ? C’est l’émotion, oui, je comprends, cela me fait la même chose à chaque fois.

INCROYABLE ! EXTRAORDINAIRE ! FABULEUX !

Vous ne trouvez pas de mot assez fort pour exprimer le sentiment que vous éprouvez, pour décrire ce que vos yeux vous montrent.

Elles sont là, les poupées, sagement assises côte à côte sur des étagères en bois.

La grange mesure bien 18 mètres de long par 6 mètres de large.

Il y a trois niveaux d’étagères qui courent le long des murs. Et chaque étagère est garnie de poupée. Et puis, il y a la grande table de ferme au milieu avec des bébés dans des couffins, et le coin « repas » avec des poupons dans leur chaise haute, le coin « dodo » avec des landaus et des berceaux …

Vous avez reconnu « votre » poupée Bella, celle de quand vous étiez petite ? Oui, vous pouvez la prendre dans vos bras. Tout doucement …

Cathie est très élégante. Chapeaux, robes du soir, manteaux de fourrure. Il ne manque rien.

Oui, vous avez raison, ce sont bien des poupées Modes et Travaux. D’époque ? Tout-à-fait avec leurs petites chaussures en cuir, leurs petits cartables et leurs jolies tenues un peu démodées.

Mon endroit à moi, c’est là. Oui, bien sûr les poupées Corolle. Il est plutôt grand. Ben oui, il y a beaucoup de poupées. Ce sont mes préférées. Alors je veille personnellement à leur confort.

Je vous présente Mirabelle, Rose, Florine, mais aussi Constance, Dorothée et Amélie et …

Oui, c’est une bonne idée. Je vais faire des photos de mes petites protégées, individuellement. Je pense que de cette façon Marie-Françoise n’y verra pas d’inconvénient.

Les barbies sont par là.  Fraîches, vivantes et très occupées à leurs différentes tâches : conduire une voiture ou un avion, se faire une beauté dans leurs maisons si joliment meublées. On ne se lasse pas de les admirer.

Il y a des poupons dont je ne peux pas vous parler car je ne les connais pas assez. Ils sont en celluloïd, très anciens, sans doute un peu fragiles.

Et puis, il y les belles poupées Raynal, les poupées Gégé au visage si particulier et puis, toutes, toutes les autres …

Il y en a tellement, si tellement …

J’ai à nouveau besoin de votre aide : pour rendre mon histoire plus riche, plus belle, plus gaie, plus colorée, seriez-vous d’accord de m’envoyer chacune ou chacun une photo de votre poupée préférée ou d’une poupée qui serait en harmonie avec cette histoire ?

N’avons-nous pas chacune ou chacun une part de Marie-Françoise en nous ?

Nous avons toutes une grange chez nous. Peu importe sa taille. Un endroit où sont installées nos poupées, ces petites créatures qui nous charment par leur sourire mutin, qui nous consolent lorsque nous avons du chagrin, qui nous font voir la vie en rose.

Que serait le monde sans les poupées ? On peut se poser la question. Il lui manquerait très certainement une grande part de douceur, de beauté, de magie et de tout ce qui rend la poupée à la fois intemporelle et éternelle.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lalu 18/05/2010 21:05


c sur que si Woody et Buzz finissent par être délaissés chez moi par mes petits monstres, moi je les garderai précieusement ! même s'ils sont dans un état pas super à force d'avoir été trimballés !


EMELBAY 19/05/2010 16:54



Ce sont deux constauds qui savent résister à l'affection débordante et un peu maladroite de nos petits. Mais bon, heureusement que Maman est là quand même pour donner un petit coup de main à
Buzz et à Woody quand ils se retrouvent abandonnés au milieu de l'escalier ou sous le canapé !



lalu 15/05/2010 15:19


Nous avons les mêmes DVD qui passent en bouclent ! et nous allons courir voir en famille Toy Story 3 qui sort cet été ! Impossible de le louper après avoir vu les 2 autres des centaines de fois
!
Donc j'imagine très bien ce qui se passe dans cette grange ! Et elle est magnifique !!


EMELBAY 18/05/2010 18:08



Merci Lalu. Nous sommes toutes les deux des mères de famille nombreuse et Woody et Buzz en font partie. Et même si je n'ai qu'une Barbie, les deux copains viennent régulièrement
faire un tour chez mes poupées ! Ils ne sont pas indifférents au charme des Corolle et ont un gros faible pour les Chéries. Bisous.



Amazone56 14/05/2010 20:44


Ravie de découvrir ton univers si féérique, ou bien idéalement magique mais en tout cas, reflet d'un bonheur sincère. Je t'adresse tous mes encouragements pour ton blog et suivrai avec assiduité la
suite des histoires de Marie-Françoise et des poupées.


EMELBAY 18/05/2010 18:10



Merci Amazone56. Tes compliments et tes encouragements me touchent beaucoup. J'espère que tu viendras souvent me rendre visite et que la suite de mes histoires ne te décevra
pas.