Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Emelbay

Les ambitions des poupées Corolle

5 Janvier 2013 , Rédigé par EMELBAY Publié dans #Poupées Corolle

SDC13479.JPGSDC13478.JPGSDC13479-copie-1.JPGLes ambitions des poupées Corolle


 

Solide sur le secteur du jouet traditionnel, la marque de Langeais se lance vers d’autres territoires. Détails avec Mathilde Dezalys, sa directrice générale.

 

Formée à HEC, Mathilde Dezalys, directrice générale de Corolle depuis février, mise sur une nouvelle gamme et l'export.

 

Arrivée chez Corolle, fin 2006, comme responsable du marketing, Mathilde Dezalys en assume la direction générale depuis le début de cette année. « J'ai bénéficié d'un long passage de témoin de la part de la précédente directrice, indique-t-elle. J'ai par ailleurs un vrai soutien de Mattel qui fait confiance à une femme de 32 ans. » Elle a choisi de réaffirmer l'image d'une poupée « qui ne fait rien, mais qui permet de tout imaginer ». « Nous recentrons Corolle sur la poupée traditionnelle, avec un nombre de références plus réduit. L'ADN de la marque est le jouet des petites filles, de la naissance à 10 ans. »


 Une valeur refuge associée à la qualité

Même si la fabrication n'est plus française, toute la création part de Langeais, jusqu'aux premiers prototypes. La saison 2013 est presque bouclée et 2014 se profile dans quelques semaines. « Nous sommes au même rythme que la mode enfantine », souligne la dirigeante. Ambiance agréable et très féminine, ce qui n'empêche pas Corolle de garder un chiffre d'affaires constant, malgré la crise. « Nous sommes sur une niche, et comme le luxe, nous résistons mieux. Nous assumons de vendre des produits plus chers que d'autres, en gardant notre qualité. Nous sommes une valeur refuge. » A l'export, elle souhaite développer des parts de marché aux États-Unis, grâce à l'image du « conçu en France ». « Nous faisons 20 % du chiffre de l'export là-bas ; le potentiel est similaire au marché français. » En profitant de la synergie commerciale de Mattel, bien sûr !


En France, Corolle élargit sa gamme, ces jours-ci, aux fillettes jusqu'à 10 ans avec les Kinra girls, poupées inspirées des cinq continents ; des livres associés racontent leur histoire, avec une nouvelle livraison chaque trimestre. « C'est un pari : il s'agit d'élargir le territoire de jeu, indique Mathilde Dezalys. Pour faire jouer les petites filles plus longtemps. » Enfin, dans le domaine numérique, le site Internet de Corolle permet des achats en ligne. « Nous commençons avec deux salariés déjà présents. J'espère pouvoir créer des emplois en Touraine par la suite. »

 


repères :

 

> Corolle a été créé en 1979 à Langeais par Catherine Refabert, racheté par l'américain Mattel, en 1998.
> 70 personnes à Langeais pour la création, recherche et développement, le marketing, le commercial, les finances et la logistique. Fabrication en Chine et en Espagne.
> CA 2011 : 24,5 millions d'euros, dont 40 % à l'export.


> Contact : www.corolle.com

 

Agnès Aurousseau

La Nouvelle République (06.09.2012)


 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article