Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Emelbay

Je n'ai pas vu de pingouins à Madagascar !

28 Février 2013 , Rédigé par EMELBAY

Non, il n'y a pas de pingouins à Madagascar !

Il y a des lémuriens, petites bêtes adorables à regarder, avec une fourrure de nounours, mais aux dents acérés comme des lames de rasoir. 

Attention aux doigts !

Il y a des lézards, des chiens, des chats, des poissons dans la mer.

D'affreux scolopendres qui piquent. Beurk !

Mais pas de pinguoin. Je suis formelle 


A Madagascar, il y a des enfants, beaucoup d'enfants qui n'ont pas tous la chance de manger à leur faim, d'être en bonne santé, d'être propres et d'aller à l'école.

Il y a des centaines d' O.N.G., d'associations, d'âmes charitables qui essaient de venir en aide à ce pays et à ses habitants.

 

Parmi elles, il y a ABC Domino 

 

http://www.abcdomino.org/


SDC13640.JPGSDC13649.JPGSDC13656.JPG

SDC13677.JPGSDC13643.JPGSDC13592.JPGSDC13597.JPGSDC13612.JPG

 

Quelques photos prises au cours de mon voyage. Ces scènes de vie quotidienne se passent au sud de Madagascar, près de Tuléar, dans la région d'Anakao.

 

La vie est dure à Madagascar. Elle est même cruelle.

Tout ce qui vit, tout ce qui existe, tout ce que la nature donne, tout ce que l'homme essaie de constuire est précaire.

Des planches de bois sommairement dressées sont une maison, des tôles ondulées forment le toit. Un vieux fauteuil, des lambeaux de tissu en guise de rideaux. Et une, deux, trois, quatre, cinq, six, sept.....(et plus) êtres humains, enfants et adultes vivent dans ce semblant de maison.

Et un matin, le vent se lève, la mer se met en colère et la violence du cyclone détruit tout sur son passage.

Et le presque rien devient rien du tout.

J'ai vu Tuléar après la tempête.

Et cette question "mais pourquoi ? mais comment faire pour changer les choses" est revenue encore plus forte dans ma tête.

Un peu d'espoir, un peu de bonheur pour Madagascar.

VITE.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Isabelle 10/03/2013 16:16

Bonjour chère Emelbay,

J'avais lu ton émouvant article au lendemain de sa publication.
... et je n'avais pas osé le commenter ...

... car je regrettais d'avoir dépensé une "somme certaine" pour l'achat d'un objet qui non seulement n'est pas "nécessaire", mais est même futile ... alors qu'ailleurs, dans un pays comme celui que
tu as visité, les habitants n'ont pas le minimum vital ...

Sortie grandie de l'expérience que tu connais (et si j'en suis sortie grandie, c'est, notamment grâce à toi), je reviens lire l'article...

... puis je cliquerai sur le lien pour voir si, à ma manière, je peux faire "un petit quelque chose" pour Madagascar ... VITE ....

Je t'embrasse, chère Emelbay.

Isabelle

EMELBAY 10/03/2013 22:46



Bonjour Isabelle, je te remercie de tout coeur de ton message. Il me touche beaucoup. Comme toujours, ton écriture élégante me séduit. Mais au-delà des mots, je ressens cette grande
sensibilité qui nous anime toutes les deux. Nous partageons ce que certains jugeront comme un défaut. Peu importe les fâcheux, la sensibilité est une qualité qui nous fait comprendre les âmes et
les choses de manière profonde. Ne change pas, ne changeons rien. Je t'embrasse, ma gentille Isabelle.



miss 01/03/2013 20:44

Contente que tu sois bien rentrée j'espère que tout s'est bien passé pour vous tous

on se voit pendant les vacances ?