Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Emelbay

Histoire de brocante : poupée Corolle, seconde chance, seconde vie (3)

4 Décembre 2010 , Rédigé par EMELBAY Publié dans #Histoire de brocante

 

Dès le lendemain matin, je me suis occupée de ma poupée.

J’ai commencé par laver les parties en vinyl (visage, bras et jambes) avec du produit pour la vaisselle. Le résultat ne s’est pas fait attendre : mon gant de toilette était couvert de crasse et la couleur originelle du visage de la poupée était presque revenue. Je dis presque car ses joues et ses lèvres étaient aussi pâles que le reste du visage.

Puis j’ai lavé ses cheveux et je leur ai appliqué un démêlant.

Une fois que la chevelure a été bien lisse et qu’on pouvait y passer un peigne sans rester accrocher, j’ai posé un soin nourrissant.

Hé oui, la recette est la même, pour les humains comme pour les poupées : pour avoir de beaux cheveux, il faut se donner un peu de mal et ne pas hésiter à utiliser les produits  des laboratoires cosmétiques.

Les cheveux des poupées Corolle sont généralement de très bonne qualité et « se récupèrent » assez bien en cas de petit problème ou de mauvais traitement.

Pour nettoyer le body de la poupée, je l’ai assise dans un cuvette contenant de l’eau chaude et de l’eau de javel et je l’ai laissée ainsi quelques heures, lestée avec un presse-papier en verre .

Quand le body a été aussi propre que possible, j’ai rincé la poupée à l’eau claire. J’ai pressé le corps avec mes mains pour faire sortir un maximum d’eau et éviter les auréoles.

Puis, je l’ai posée à plat sur un linge pour la faire sécher. Je l’ai tournée régulièrement pour que l’air circule librement.

Ce que je raconte là, n’a rien d’extraordinaire : toutes les collectionneuses de poupées et beaucoup de mamans le savent aussi et emploient à peu près les mêmes méthodes.

J’ai lavé les petits vêtements à la machine. Ils sont ressortis presque impeccables. Et après un petit repassage, ils avaient très belle allure. Quant aux chaussures, un simple coup d’éponge à suffi pour les nettoyer.

J’avais fait tout ce que je pouvais.

Pour le reste, notamment les yeux, j’allais devoir mettre ma poupée dans un carton et l’envoyais par la poste pour la confier aux bons soins de la Clinique des Poupées Corolle.

Après un petit coup de téléphone à Langeais, pour annoncer la venue prochaine de ma poupée et décrire ses « problèmes de santé », ma belle est partie en voyage.

Une semaine après, elle était de retour avec de beaux yeux bleus ourlés de grands cils romantiques, de belles joues roses et une bouche légèrement colorée et brillante.

Quel plaisir de la retrouver si jolie !

Elle portait même un filet sur ses cheveux qui étaient beaucoup plus brillants qu’au moment de son départ.

Je pouvais reprendre mon travail de remise en beauté de ma poupée en lui posant des bigoudis pour redonner du mouvement à ses cheveux.

Après il n’y avait plus qu’à attendre…

Après deux semaines, j’ai enlevé les bigoudis et j’ai travaillé les cheveux avec mes doigts pour leur donner un joli mouvement.

Avant de la coiffer définitivement, je lui avais remis sa petite robe et ses chaussures. Une petite culotte, une paire de chaussettes et un ruban avaient complété sa tenue. Quant au manteau, je l’avais mis de côté pour l’hiver. Pour l’instant, nous étions au printemps.

Ainsi habillée et coiffée, comme elle était jolie ma petite princesse ! Elle n’avait plus rien à voir avec la vilaine géante du château Play….

 

 

-           

-           

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article