Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Emelbay

Histoire de brocante : mon copain Michel

9 Juillet 2010 , Rédigé par EMELBAY Publié dans #Histoire de brocante

Histoire de brocante : mon copain Michel

 

Je ne crois pas me tromper lorsque j’écris qu’un collectionneur ou une collectionneuse est aussi un chineur ou une chineuse.

Les brocantes, les vide-greniers sont des sources importantes d’approvisionnement en petites voitures, en trains électriques, en soldats… et bien sûr en poupées.

Les uns vident leurs maisons pour faire de la place et proposent leurs vieux livres ou leurs jouets ou ceux de leurs enfants. Les autres les achètent avec bonheur pour enrichir ou compléter une collection.

Ainsi va la vie.

 

La poupée née en 1960 qui a fait le bonheur d’une petite fille de ces années là et qui est restée abandonnée, ensuite, pendant de nombreuses années au fond d’un grenier ou d’une cave, retrouve la lumière du soleil et une seconde vie, entre les mains d’une collectionneuse qui ne demande qu’à lui rendre son lustre d’antan, pour le seul bonheur de l’admirer et de la chérir.


Une vraie chineuse se lève toujours de bonne heure pour être la première sur les lieux, pour être la première à inspecter les stands, à fouiller dans les cartons et pour avoir la chance de trouver la perle rare.


Moi, je suis une mauvaise chineuse car me lever tôt, le dimanche matin, est une véritable épreuve. La douceur de mon lit et le manque de sommeil sont souvent plus forts que ma motivation à aller chiner.


Il m’arrive donc souvent de me rendre sur une brocante lorsque le combat est terminé, lorsque les premiers arrivés, les courageux, les lève-tôt repartent déjà les bras chargés de sacs.

 

Mais comme toutes les bonnes règles qui se respectent, comme tous les bons principes qu’il faut suivre, il y a des exceptions ou plutôt des contre-vérités.


Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt. Pas toujours et heureusement pour tous les autres, les comme moi qui ne sont pas du matin. :)






Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

nanou 11/07/2010 12:06


les uns vident leur maison, les autres achètent avec bonheur, c'est tellement vrai!
Et c'est super comme principe, heureusement que cela existe.
Et ajoutons aussi le côté de toutes les couches sociales qui se cotoient, en général en toute simplicité et bonne humeur...
Vive le recyclage et les collections!