Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Emelbay

Elle aurait mieux fait de collectionner les poupées Corolle (4)

1 Janvier 2013 , Rédigé par EMELBAY Publié dans #Poupées Corolle

La vie privée d'Adèle est à l'image de sa vie professionnelle : raisonnable et discrète.

 

Lorsqu'elle quitte son travail, c'est pour rentrer chez elle et retrouver un autre emploi, celui de mère affectueuse, d'épouse attentive, de ménagère avertie.

 

Cela n'a rien d'exceptionnel. Il s'agit du quotidien de la majorité des femmes, d'un emploi qui exige une polyvalence poussée au plus haut niveau.

 

A priori, il n'y a aucune formation existante. Tout s'apprend en direct, vite et bien. Il n'y a pas vraiment le choix.

 

Chaque femme, un jour, doit apprendre à constuire un foyer, à l'entretenir de façon à ce que le feu ne s'éteigne jamais, à veiller au bien-être matériel de son compagnon et de ses enfants.

 

C'est ainsi depuis toujours. Le progrès n'a rien changé à ces fondamentaux. Il les a juste rendu plus facile matériellement.

 

Adèle n'aime pas trop le sport. Elle va quelquefois au cinéma, rarement au théâtre ou aux spectacles. Il lui arrive d'aller au restaurant avec des clients, quelquefois avec son mari ou des amis.

 

Une petite vie bien ordinaire, somme toute, mais construite bien à l'abri du besoin, ce qui est déjà beaucoup, et peut-être un peu trop loin de la fantaisie, de la couleur et du carnaval de la vie.

 

C'est le sentiment que je ressens en faisant la connaissance d'Adèle. Tout à l'air trop parfait, trop calculé, trop organisé.

En allant plus loin, je dirais même que cela m'agace.

 

Je crains qu'Adèle ne soit ennuyeuse tant sa vie ressemble à une partition sans fausse note.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article