Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Emelbay

Poupée Corolle/poupée Götz : les photos de Baptiste.

26 Juillet 2012 , Rédigé par EMELBAY Publié dans #Poupées Corolle

Je viens de recevoir des photos de Baptiste en petite tenue.

 

Vous les trouverez dans l'article précédent avec son petit cousin allemand.

 

Lequel est le plus mignon des deux ?

 

Mon coeur balance un peu......

 

Et puisqu'il faut choisir, mon coeur Corolle est le plus fort :

 

je choisis donc Baptiste.

 

Corolle, un jour. Corolle, toujours.

 

Et vous, quel est votre préféré ?

Lire la suite

Poupée Corolle/poupée Götz : petite leçon d'anatomie d'un bébé endormi.

25 Juillet 2012 , Rédigé par EMELBAY Publié dans #Poupées Corolle

Baptiste-nu-1997-8.jpg

Baptiste-nu-1997-7.jpg

Baptiste-nu-1997-5.jpg

Baptiste-nu-1997-2.jpg

Baptiste-nu-1997-1.jpgSDC13258.JPG

SDC13262.JPG

SDC13264.JPG

SDC13257.JPG

SDC13255-copie-1.JPG

Et les voici en petite tenue.

 

Comme vous pourrez le constater, ces deux bébés n'ont plus rien en commun.

 

La répartition vinyl/tissu dans la création du corps du bébé allemand est très différente de celle de Baptiste.

 

Il y a sans doute une logique ou une explication. Mais j'avoue qu'elle m'échappe complétement. :)

 

Le vinyl utilisé est mou.

 

Grâce à son petit corps rempli de billes, Baptiste peut prendre différentes positions. On peut, par exemple, lui lever les bras, comme sur l'une des photos.

 

Pour le bébé Götz, ce n'est pas possible.

 

Le bébé allemand a des cheveux : une petite perruque collée qui tente d'imiter les cheveux humains et le fin duvet d'un bébé.

 

Son teint est plus cireux que celui du bébé Corolle.

 

Il s'agit d'un bébé en édition limitée : il porte le numéro 66/3000. Année 2007. C'est inscrit au feutSDC13256.JPGre noir sur le haut de sa cuisse droite.

 

Le poupon Corolle a vu le jour (même s'il n'ouvrira jamais les yeux :) en 1997.

 

--------------------------------------------------------------

 

(Pour que ma petite étude comparative, soit complète et cohérente, il aurait fallu que je vous présente Baptiste tout nu.

 

Mais mes bébés dormeurs Corolle à moi ne sont plus à la maison. Et je ne peux pas aller les chercher car c'est trop loin.

 

Une Amie va m'envoyer des photos de son poupon à elle.

 

Il s'agit du petit Baptiste que vous avez pu découvrir dans mon précédent article dans sa jolie tenue rose.)

 

----------------------------------------------------------------

 

(Mais il va falloir attendre un peu car mon Amie n'a pas le temps en ce moment de faire des photos et de me les envoyer car elle est en plein préparatifs de mariage.

 

Après une dernière valse et une ultime coupe de champagne à la santé de la jolie mariée, sa fille chérie, elle se fera un plaisir de prendre son Baptiste en photo.)

 

----------------------------------------------------------------

 

Les photos sont arrivées.

Lire la suite

Poupée Corolle/poupée Götz : Baptiste, le bébé dormeur et son petit cousin.

25 Juillet 2012 , Rédigé par EMELBAY Publié dans #Poupées Corolle

BAPTISTE-corolle-1997-9C.jpg

BAPTISTE-corolle-1997-9B.jpg

SDC13260.JPG

Un petit dormeur né chez Corolle, le célèbre Baptiste.

 

Un autre petit dormeur venu au monde chez Götz, la célèbre marque allemande.

 

Leurs points communs ?

 

- être endormi

- mesurer 30 cm.

 

Et cela s'arrête là.

 

Pour le reste, je vous laisse juge.

 

SDC13259.JPG

Lire la suite

Créteil, le 15 juillet 2012 - Lettre à Hélène.

15 Juillet 2012 , Rédigé par EMELBAY Publié dans #Poupées Corolle

Je vous souhaite un bonjour, bon jour, sincère et amical à vous, mes amies et copines du forum Poupies, à vous mes visiteuses régulières ou d'un jour.

 

Hélène se joint à moi.

 

Nous vous remercions toutes les deux de votre attention et de vos gentils commentaires. Nous avons été ravies de partager avec vous ces quelques pages d'amitié entre passionnées de poupées.

 

D'un commun accord, nous avons décidé d'arrêter définitivement la publication de mes lettres à Hélène.

 

En effet, nous avons reçu (je les ai reçus par l'intermédiaire de mon blog) des messages désagréables.

 

Je ne les publierai pas. Je les ai déjà détruits.

 

Je ne donnerai aucun détail.

 

Je ne citerai aucun nom.

 

Je n'entrerai pas dans le jeu de l'auteurE de ces messages, en manque de célébrité, à la recherche de reconnaissance.

 

Cela lui ferait trop plaisir.

 

Je dirai juste que ces messages étaient mal rédigés et remplis de fautes d'orthographe.

 

Des torchons qui ne méritent aucun intérêt.

 

Hélène et moi préférons maintenant retourner à notre vie discrète que nous n'aurions sans doute pas dû quitter.

 

A méditer....

 

 

Lire la suite

Créteil, le 10 juillet 2012 - Poupée Götz : Sylvia Natterer - Lettre à Hélène.

10 Juillet 2012 , Rédigé par EMELBAY Publié dans #Poupées Corolle

SDC13231.JPG

SDC13230.JPG

SDC13229.JPG

Bonjour Hélène,

 

Ben non, je n'ai pas pu t'écrire dimanche, ni lundi.

 

J'avais d'autres choses à faire. Pas forcément plus intéressantes, mais incontournables.

 

J'ai une grande famille, des bouches à nourrir dont certaines accompagnées d'un estomac exigeant !

 

Tu t'inquiètes de savoir pourquoi je ne te répondais pas. Tu te poses et tu me poses des questions :

 

"Non, je n'en ai pas marre de tes lettres, ni marre de te répondre."

"Non, je ne suis pas fâchée. Non, je ne te trouve pas encombrante".

 

Juste, j'avais beaucoup de choses à faire, des choses importante et indispensables, non pas au bien-être de l'humanité, mais simplement à celui de ma famille.

 

J'imagine que toi aussi durant ce week-end tu as dû t'occuper de ta maison, de la cuisine, des courses.... avant de retourner hier matin au bureau.

 

La collection de poupées est une belle passion, enrichissante, souvent synonyme de belles rencontres (la preuve !), mais il ne faut pas perdre de vue l'essentiel : la vraie vie, celle de la famille, du travail, du quotidien à gérer et à organiser.

 

De l'une dépend l'autre : un femme bien dans la vie est une collectionneuse épanouie :)

 

Bon, j'arrête là mon cours de philo à "deux balles" et j'en reviens volontiers à ce qui nous a réuni : les poupées.

 

Donc, tu n'es pas QU'UNE Corolle addict. Tant mieux, cela permettra d'élargir mon horizon en connaissance des poupées.

 

Cependant, nous avons un autre point commun. Les poupées de ton enfance s'appelaient Bella et Clodrey. Et dans cette dernière marque, le poupon qui a bercé ton enfance, s'appelait MICK, le bébé de poche. Comme moi !

 

La mienne car je l'ai toujours, est brune. J'ai encore tous ses petits vêtments. Je revois les belles boites cachées sous du joli papier cadeau qui venaient remplir de joie mes Noëls de petite fille et mes anniversaires.

 

Pour les anniversaires, j'accompagnais toujours ma mère au magasin pour choisir la tenue qui me ferait le plus plaisir. Un magasin de rêve. Il s'appelait  " la fée des jouets" en français ou "la fée des poupées" si on traduisait le nom lorsque l'on parlait en alsacien. Je ne sais pas pourquoi et je ne me rappelle plus du nom officiel sur la devanture. Car, bien entendu, ce magasin a disparu depuis longtemps.

 

Il se trouvait à STRASBOURG, la ville où j'ai grandie, rue des Mésages, juste à côté de la place Broglie.

 

Quand je ferme les yeux et que j'essaie de me rappeler comment était cette boutique, c'est toujours avec mon regarde d'enfant que je le fais.

 

Et pour cause, ce magasin fait partie de mon enfance. Il a disparu avec elle.

 

Cette caverne d'Ali Baba a sans doute fermé, faute de clients, sans doute à cause de l'installation massive de grandes surfaces en périphérie de la ville.

 

C'est un scénario classique qui touche tous les petits magasins de jouets et d'autres choses dans toutes les villes de l'hexagone.

 

J'en reviens à tes poupées.

 

Tu as aussi une belle collection de poupées Petitcollin (la dernière marque française qui fabrique encore des poupées en France, comme tu dis) et surtout, tu es très fière de tes poupées Modes et Travaux.

 

J'avoue que je ne connaîs pas grand chose à ces poupées (mais tu vas m'appendre !). Par contre, je sais que les créations de ces deux marques, sachant que Petitcollin a fabriqué des poupées pour le magazine Modes et Travaux, sont très connues et appréciées des collectionneuses.

 

J'ai compris cela en assistant à des ventes aux enchères à Chartres où l'engouement pour ces poupées était très important. Les enchères montaient en flèche, pour Marie-Françoise et ses frères et soeurs. Les vêtements et accesoires n'étaient pas non plus en reste.

 

Aujourd'hui, je te laisse en compagnie d'une poupée que j'aime particulièrement. J'ai commencé à m'intéresser à cette marque quand je ne trouvais plus rien de très passionnant dans l'univers actuel de Corolle et que j'avais presque fait le tour des poupées Corolle anciennes, presque !

 

Il s'agit de la marque allemande Götz et plus particulièrement des poupées de Sylvia Natterer. Je les trouve magnifiques, très fines avec une expression très particulière.

 

Mais bon, j'imagine que tu connais ces poupées.

 

Je t'en présente une ce matin que j'aime particulièrement. Elle porte une tenue très actuelle et de charmantes espadrilles.

 

Le détail, toujours le petit détail qui fait la différence. Le petit détail qui fait que l'on reconnaît une marque de poupée au premier coup d'oeil.

 

Bonne journée.

SDC13228.JPG

Amicalement

 

Marie

Lire la suite

Créteil, le 7 juillet 2012 - Lettre à Hélène - Poupée Corolle

7 Juillet 2012 , Rédigé par EMELBAY Publié dans #Poupées Corolle

SDC13225.JPG

SDC13224.JPG

SDC13223.JPG

Bonjour Hélène,

 

Je viens juste de rentrer à la maison et je me suis prise une averse de "qualité supérieure" :)

 

La belle, la grosse rincée : des gouttes de pluie énormes, bien alignées, en ordre de bataille, faites pour détremper tout ce qu'elles touchent.

 

A commencer par moi, qui n'avait pas de parapluie, histoire de faciliter le travail aux nuages.

 

Enfin ! le début de l'été 2012 est très mouillé. C'est comme ça, il faut faire avec.

 

J'ai croisé deux cortèges de mariage, en voiture, pour l'instant, qui se rendaient dans un parc de la ville où ont lieu traditionnellement les séances de photographie.

 

Mariage pluvieux = mariage heureux. Maigre consolation pour une mariée sous un parapluie dont la belle robe blanche trempe dans la boue.

 

Quel temps fait-il chez toi ?

 

Le même que chez moi. Je le sais car tu m'as dit où tu vivais.

 

Tu habites une belle région que je connais un peu : la Bourgogne et plus précisément du côté de Dijon.

 

Nous ne sommes pas vraiment très loin l'une de l'autre, à environ 2h30 heures de voiture.

 

J'en sais un peu plus sur toi, sur ta vie, sur tes poupées.

 

Tu habites dans la maison de ta grand-mère que ton mari et toi avaient entièrement rénovée, il y a quelques années.

 

Tes parents étaient agriculteurs et ton frère a repris l'exploitation familiale.

 

Vous habitez tous dans le même village et si vos maisons ne sont pas mitoyennes, elles font partie de la même propriété.

 

Il y a une grande cour (besoin de place pour manoeuvrer avec les engins agricoles) et plusieurs hangars (pour garer les tracteurs et stocker les oignons, entre autres, que ton frère cultive en grande quantité).

 

Mais ce qui "m'intéresse" surtout, c'est l'ancienne écurie qui est juste à côté de ta maison.

 

Le rez-de-chaussée est occupé par les bureaux de ton mari (il est comptable) et l'étage a été transformé en grande salle de réception ou salle à manger familiale. Vous y organisez les fêtes de famille importantes (baptêmes, communions et sans doute un jour des mariages) lorsque la famille se réunit au grand complet, avec cousins et pièces rapportées.

 

Et en attendant, tu y as gentiment et discrètement installé tes poupées.

 

Tu m'écris que cette salle est très belle. Le plafond est traversé de belles poutres centenaires. La lumière y entre par les fenêtres que l'on appelle chien-assis.

 

La température demeure assez constante et la lumière arrive, tamisée, par les fenêtres munies de petites vitres.

 

Comme cela doit être beau ! J'espère qu'un jour tu m'enverras des photos ????

 

Tu as installé tes poupées sur des commodes anciennes, des chaises de style campagnard, sur les grandes tables, etc....

 

J'avoue que cela me fait rêver.

 

Un paradis pour poupées, grand et calme. Avec juste assez de lumière, mais pas trop pour ne pas abimer la couleur des vêtements.

 

Hé Valentine ?? Toi et moi, nous avons déjà imaginé un endroit pareil, à la campagne, avec un beau verger tout autour.

 

Je suis contente que tu me parles de ta collection de poupées de façon, comment dire ? réelle.

 

J'imagine qu'avec autant de places, tu possèdes beaucoup de poupées ? Peut-être des berceaux et des landaus aussi ?

 

Je ne veux pas être curieuse (quoique :) ou indiscrète, mais j'aimerais bien que tu me "racontes" tes poupées.

 

Quand ? Pourquoi ? Comment ?

 

Si tu me trouves un peu .........trop curieuse, n'hésite pasSDC13222.JPG à me le dire. Je le comprendrais très bien. Il y a sans doute des limites de "bavardage" que tu ne veux pas dépasser.

 

Je ne finis pas en chanson, mais avec une belle poupée Corolle, comme toujours.

 

Aujourd'hui, elle s'appelle Pia.

 

Elle est sponsor officiel du soleil qui tarde à venir se pencher sur nos pauvres têtes. Evidemment, elles sont cachées par des parapluies :)

 

Passe un bon week-end.

 

Amicalement

 

Marie

Lire la suite

Créteil, le 6 juillet 2012 - Lettre à Hélène - Poupée Corolle.

6 Juillet 2012 , Rédigé par EMELBAY Publié dans #Poupées Corolle

SDC13217.JPG

SDC13216.JPG

Bonjour Hélène,

 

Quand je te dis que tu n'es pas seule, tu peux me croire !

 

Il suffit que tu ailles lire les commentaires qui viennent enrichir notre correspondance pour le vérifier.

 

Certaines de mes amies et copines du forum Poupies ou gentilles visiteuses de mon blog ont pris la peine de "nous" envoyer un petit mot.

 

Merci LALU, ALINE, CORYN et ROSETBLANC.

 

Je savais qu'entre collectionneuses de poupées Corolle et toutes poupées confondues, il y avait une vraie solidarité amicale.

 

Hier, j'étais en train de te dire que ta liberté et ton bonheur de collectionner les poupées Corolle devaient savoir s'arrêter à ceux de ton entourage.

 

Je ne connais pas le nombre de tes poupées, ni comment tu organises ta collection.

 

En ce qui me concerne, j'ai (enfin j'avais puisque je les ai rangées :) beaucoup de poupées.

 

Sans doute trop, je dois bien le reconnaître.

 

Cet aveu est facile aujourd'hui. Mais hier encore, je ne voulais pas admettre la réalité.

 

Quelle réalité ?

 

La réalité d'une invasion prodigieuse de toute ma maison par des poupées. Il y en avait presque partout. Mais très peu réellement mises en valeur car trop nombreuses.

 

La majorité dormaient dans leur boite d'origine, dans des cartons ou des grands bacs en plastique.

 

Mon sous-sol avait plus les allures d'un hangar de stockage que celui de la salle de jeux de mes enfants.

 

Et moi, je ne voyais que ce que je voulais voir : des poupées Corolle, des poupées Corolle. Un univers de poupées Corolle.

 

Je ne voyais pas que mes fils jouaient au mileu de piles de cartons et que ces empilements mangeaient largement leur espace de vie.

 

Je ne voyais pas ce que les autres voyaient. Des cartons et pas des poupées.

 

Il est vrai qu'à l'époque, je rêvais de faire ce que Corolle (et je le dis toujours) ne fait pas et ne fera pas : ouvrir un Musée en hommage à ses poupées et surtout au talent de créatrice de Madame Catherine Réfabert.

SDC13215.JPG

C'était un rêve, auquel j'ai renoncé, mais qui était parfaitement réalisable, j'en suis sûre.

 

Ce qui m'a arrêté, c'est qu'entre "réalisable" et "viable", il y a des milliers d'euros de différence.

 

Je ne suis pas assez riche pour me lancer dans un projet qui a beaucoup de chances de tourner à la faillite.

 

Le seul Musée en France qui était dédié aux poupées Corolle était à Serbonnes (89). Je m'y suis rendue à de nombreuses reprises. J'ai fait plusieurs articles sur ce Musée dans mon blog avec beaucoup de photos. C'était il y a un an environ.

 

Lors de mes visites, j'allais toujours faire un tour au Musée. Admirer et admirer encore les poupées.

 

Puis, je passais un moment avec les propriétaires.

 

La dame était malheureusement alitée et si les visites lui faisaient toujours plaisir, il y avait certains sujets à éviter.

 

J'en parlais cependant toujours avec son mari, avec beaucoup d'attention et d'intérêt.

 

Il s'agit  du coût d'entretien, des charges, des travaux obligatoires, des frais relatifs à l'ouverture au public....... du Musée

 

Ces postes étaient largement plus importants que ceux du nombre des visites annuelles et surtout des bénéfices.

 

Le propriétaire résumait simplement la vie de son Musée à : "il ne s'auto-finance même pas."

 

Cela veut tout dire !

 

Aux dernières nouvelles, le Musée est définitivement fermé et je ne sais pas ce que sont devenues les poupées.

 

Alors j'ai abandonné mon projet de Musée.

 

 

Une grande déception, je dois bien l'avouer. Mais je ne peux pas me "la jouer" Casino Royal avec les revenus et les économies de ma famille.

 

Il faut savoir renoncer quand la rentabilité d'un projet n'est pas certaine.

 

La passion des poupées Corolle est une chose. Vouloir en faire un "métier" en est une autre.

 

Y' a qu'à demander au géant Mattel. Même lui, n'y arrive pas.

 

Je m'égare un peu ce matin. Je prends la tangente.

 

Mais le sujet de départ n'est pas perdu pour autant, à savoir, bien gérer sa passion des poupées Corolle pour le bonheur de toute une famille.

 

Si tu veux bien, on en reparle demain.

 

Je te laisse avec Philomène (pas de commentaire douteux sur le choix du prénom de cette adorable poupée :) Elle n'y est pour rien et ... moi non plus !

 

Bonne journée à toi.

 

Marie

Lire la suite

Créteil, le 5 juillet 2012 - Lettre à Hélène - Poupée Corolle

5 Juillet 2012 , Rédigé par EMELBAY Publié dans #Poupées Corolle

SDC13214.JPG

SDC13213.JPG

SDC13212.JPG

Bonjour Hélène,

 

Tu n'es pas en forme ce matin. Tu es même en colère.

 

Alors, je vais commencer cette lettre par la poupée Corolle du jour. Toujours une 42 cm. Une rousse. Elle s'appelle Amélie.

 

On dit que la musique adoucit les moeurs. Je pense que les poupées Corolle (et les autres aussi !) ont le même effet.

 

Elles contribuent au bien-être général, elles favorisent le sourire, elles aident à voir la vie en rose, façon guimauve et pomme d'amour.

 

Dès le début, tu m'as parlé à mots couverts de ton entourage qui ne comprend pas ou pas très bien ta passion pour les poupées Corolle : ton mari s'impatiente de te voir "jouer" à la poupée à tes heures perdues (pas perdues pour toi !), tes enfants, surtout ta fille, se moquent un peu de toi, ta mère critique ta passion sans complaisance, ta soeur te fait passer pour une tarée pendant les repas de famille......

 

Tes collègues de bureau, à part deux en qui tu as confiance, ne savent rien de ta collection.

 

Une fois encore, Hélène, tu n'es pas la seule dans ce cas.

 

Beaucoup de collectionneuses de poupées connaissent ce sentiment d'incompréhension et même quelquefois d'agressivité de leur famille ou d' amis par rapport à leurs chères poupées.

 

Comment faire comprendre aux autres ce que l'on se s'explique pas toujours soi-même ?

 

Comment faire comprendre aux autres qu'au-delà d'un simple objet en vinyl ou en porcelaine, c'est-à-dire une poupée, il y quelque chose d'autre.

 

Il y a tout un tas de choses qui se mélangent.

 

Il y a d'abord et toujours des sentiments. Des sentiments très différents pour chacune d'entre nous.

 

Tenir une poupée entre ses mains, cela peut-être un retour vers une enfance, pas forcément malheureuse. C'est essayer de retrouver un bonheur que l'on a perdu aujourd'hui. Parce que la personne qui vous a offert la poupée de votre vie vient de vous quitter, parce ce que vous venez de mettre au monde une petite fille, votre petite fille et qu'elle réveille celle qui dormait en vous, parce que votre vie d'adulte est moche et que de vous replonger dans vos joies d'enfant, vous permet d'oublier, pendant quelques instant, une certaine vie de m.....

 

Et puis, il y a le plaisir aussi de contempler, de manipuler du "beau".

 

Une poupée superbement vêtue par Catherine Réfabert, une Ellowyne dans une tenue de rêve, une Bleuette en vêtementsSDC13211.JPG d'époque, un poupon entièrement rhabillé par vos doigts de fée.

 

C'est beau ! N'en déplaise aux fâcheux, aux grincheux, aux aigris, aux rabat-joie et autres animaux de mauvaise compagnie.

 

Mais, mais, il y a un mais.

 

Une collectionneuse de poupées ou un collectionneur de trains électriques doit aussi savoir respecter ceux qui l'entourent.

 

Comme le fumeur dont la vraie liberté est d'assouvir son plaisir,  sans gâcher celui des autres.

 

Je suis obligée de terminer ma lettre maintenant, Hélène, car je dois partir.

 

J'essaierai de revenir ce soir. Mais je ne sais pas si je pourrai.

 

Sans doute à demain.

 

En attendant, débarrasse-toi de ta colère. Elle est toujours mauvaise conseillère.

 

Bien à toi.

 

Marie

Lire la suite

Créteil, le 4 juillet 2012 - Lettre à Hélène - Poupée Corolle.

4 Juillet 2012 , Rédigé par EMELBAY Publié dans #Poupées Corolle

SDC13205.JPG

SDC13204.JPG

SDC13203.JPG

Chère Hélène,

 

Je ne réponds plus à tes lettres par politesse, maintenant, mais vraiment par plaisir.

 

Je ne peux pas dire que j'attends tes messages avec impatience, comme une collégienne qui va dix fois par jour à la boite aux lettres dans l'espoir de trouver, enfin, une enveloppe de sa meilleure copine qui a déménagé ou qui est partie en vacances à l'autre bout de la France.

 

Tout en écrivant cela, je me demande s'il y a encore, aujourd'hui, une jeune fille qui piaffe d'impatience devant la boite aux lettres ? En fait, je ne crois pas.

 

Aujourd'hui, les jeunes et nous aussi, les parents, n'attendons plus grand chose du facteur, sauf des factures et la déclaration d'impôts, et encore !

 

C'est le téléphone et l'ordinateur qui jouent le rôle de facteur. C'est plus pratique, plus rapide, c'est sûr.

 

Mais quand même attendre une lettre de sa copine ou de son amoureux, c'était pas mal non plus. Trop mignon :)

 

Donc, lorsque je vois dans ma messagerie, que tu m'as écrit, cela me fait plaisir.

 

Tu me demandes avec malice pourquoi je te tutoie ?

 

Ben.... je ne sais pas.... comme ça. Cash !

 

Sans doute l'habitude de discuter avec mes copines collectionneuses de poupées sur le plus sympa des forums.

On se tutoie toutes, sans se connaître. C'est comme ça.

 

Etre collectionneuses et passionnées de poupées, ça crée des liens et forcément une certaine intimité amicale.

 

Au fait, je te recommande avec plaisir le forum dont je te parle. Il s'appelle POUPIES. J'y ai plein de copines sympas et je suis sûre que tout le monde serait ravi de t'accueillir.

 

Valentine ????? si Hélène veut nous rejoindre, ouvre grand la porte STP. Merci, ma Belle :)

 

Mais bon, tu as répondu à mon tutoiement spontané par "tu" et non plus "vous", c'est parfait :)

 

Aujourd'hui, tu me parles un peu plus de ta collection.

 

Tu aimes particulièrement les bébés, grands et petits.

 

Ils te font craquer avec leurs yeux tendres, étonnés ou endormis !

 

J'ai compris : toi aussi....... le bébé dormeur ?

 

Bienvenue au Club.

 

Enfin en ce qui me concerne, pas vraiment.

 

Le bébé dormeur ne me "bouleverse" pas plus que cela !SDC13202.JPG. Il est mignon et tout et tout, mais il ne me ravit pas autant qu'une poupée de 42 cm à jouer avec de longs cheveux et une belle robe.

 

Des poupées et des goûts, des modèles et des préférences, des créations et des coups de coeur...

 

Il y en a de toutes les couleurs pour tous les sourires, pour tous les coeurs de collectionneuses à prendre :)

 

Et voici, une jolie poupée pour te souhaiter une bonne journée aux couleurs du soleil et des îles du bout du monde.

 

A + (j'en suis sûre)

 

Bisous.

 

Marie

Lire la suite
1 2 > >>