Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Emelbay

Poupée mannequin Gégé / poupée mannequin Bella : Jacky, Mily et Tressy veulent partir chez Barbie (3)

2 Novembre 2016 , Rédigé par EMELBAY

Poupée mannequin Gégé / poupée mannequin Bella : Jacky, Mily et Tressy veulent partir chez Barbie (3)
Poupée mannequin Gégé / poupée mannequin Bella : Jacky, Mily et Tressy veulent partir chez Barbie (3)
Poupée mannequin Gégé / poupée mannequin Bella : Jacky, Mily et Tressy veulent partir chez Barbie (3)

C'est ce moment précis que choisit ma famille  pour nous rejoindre. Je fais les présentations : Jacky....

Il est plus de 13 heures. Ils ont faim. Et j'avoue que moi aussi. Quelqu'un propose une pizza. Allez, c'est parti. Et bien évidemment, Jacky fait partie de l'expédition.

On s'installe. Une table ronde, c'est sympa et agréable pour la conversation. 

L'attention de tous se porte sur Jacky. Le "t'es qui, toi ?" est inévitable.

Le jeune homme se prête volontiers au jeu et avant même le dessert, tout le monde le tutoie, et inversement.

La grosse valise et son contenu sont le sujet du jour.

Tout le monde questionne ou écoute. Chacun donne son avis ou des conseils.

Il y a d'abord eu la liste des questions :

Elle t'a proposé combien la dame ? Rien pour l'instant. Elle me demande de lui faire une proposition. J'aurais bien aimé qu'elle me fasse une offre.

Tu connais la valeur des vêtements ? Non, pas vraiment.

Tu lui a répondu quoi à la dame : ben, que je voulais bien lui vendre les vêtements ; enfin peut-être...... mais pas tous...

Et tes copines, Mily et Tressy, elles en pensent quoi ? elles savent pas trop non plus. En fait, elles préfèrent que je fasse comme c'était prévu au début.

Et c'était quoi, au début : aller à Aix en Provence et déposer les vêtements chez un commissaire-priseur pour une vente consacrée au vintage.

Tu la connais depuis longtemps la dame de la boutique ? ben non, mais c'est la tante de mon copain Liam qui est avec moi à la fac et qui m'a conduit jusqu'ici. J'ai dormi une nuit chez eux. Ils m'ont très bien accueilli.

Tu vas faire quoi, alors ?? ben, je suis bien embêté !!

D'un côté, il y a le voyage, les euros qui manquent et cette valise inattendue qui peut tout arranger.

De l'autre, cette dame que je n'aurais jamais dû aller voir et mon copain, qui forcément, va m'en vouloir de ne pas  vendre à  sa tante.

Si je pars à Aix, je perds un copain. 

Tu crois qu'il ne comprendra pas ? Non, il ne comprendra pas. Il estime que j'ai plus ou moins donné ma parole à sa tante. Il n'a pas tort, mais il n'a pas raison non plus.

Plus - moins. Tort - raison. 

Plus : j'ai montré ma valise à sa tante. Je n'aurais pas dû. Les vêtements l'ont enchantée. C'est certain. J'ai accepté, parce qu'elle a insisté, de lui en céder une partie.

Moins : Elle ne m'a rien proposé de concret en échange. Elle ne m'a pas donné une estimation honnête de la valeur réelle de ces vêtements vintage. La seule offre amusante qu'elle m'a faite, c'est de m'échanger mes vêtements vintage contre d'autres récents et d'occasion, qu'elle a dans sa  boutique. 

Tort : j'ai eu tort  de parler de la valise à mon copain. J'ai eu tort de lui montrer. J'ai eu tort de ne pas lui dire que mes copines et moi, on avait prévu de vendre les vêtements aux enchères. J'ai eu tort de laisser croire à sa tante que j'allais conclure une vente avec elle.

La dame a eu tort de ne pas me dire, dès le début, que mes vêtements avaient une vraie valeur marchande. Elle a eu tort de vouloir me faire croire le contraire. 

Comment tu sais aujourd'hui que les vêtements ont vraiment de la valeur ? 

Les filles sont allées sur le net. Elles ont fait des recherches. Elles ont pris contact avec des collectionneuses, avec des professionnels du vêtements vintage. On aurait dû commencer par là. On aurait dû prendre le temps de faire nos propres investigations. A partir du moment où l'on accepte l'aide d'une personne, on prend le risque d'une préemption de sa part. C'est un danger auquel on ne pense ps toujours.

Raison ou raisons ? La raison ou les raisons  ? Une raison  ou des raisons  ? Pas facile.

Répondre est un savant calcul qui ressemble à une division. Je pose "raison" que je divise par "plusieurs". Cela donne "chacun". Il y a une retenue : décision. Et deux possibilités après la virgule, regret ou remord.

Si Jacky choisit le"remord", il vendra ses vêtements  à la tante de son copain. C'est elle qui fixera les prix. Elle dira merci . Liam lui sera content. Mais Jacky aura la certitude de s'être fait "pigeonner" et ne partira peut-être pas aux Etats-unis.

Si Jacky choisit le "regret", il gardera sa valise et retrouvera sa liberté de choix. Il vendra comme il voudra. Il perdra son copain (ou pas ?), mais partira voir Barbie.

Jacky a du remord d'avoir vexé ou déçu Liam. C'est certain. Ce n'est pas ce qu'il veut. Leur amitié a de l'importance pour lui. Il y tient.

Mais il ne veut pas avoir le regret de s'être fait pigeonner. Il est gentil, mais pas stupide. De plus, les filles comptent sur lui : il ne peut pas faire n'importe quoi avec leur tire-lire commune.

 

 Mily, Tressy et lui  veulent retrouver Barbie chez elle aux Etats-Unis, découvrir l'Amérique des années Obama, avant qu'elle ne devienne celle d'Hillary Clinton ou de ce ringard de Trump.

Jacky, lui, a  un projet supplémentaire un peu différent. Il connaît Barbie depuis longtemps. Ils sont de la même génération, de la même époque.

Mily, Tressy et Jacky sont français. Barbie est américaine. Des milliers de kilomètres les séparent. Mais un océan de points communs les rapproche. Et la même façon de voir et de vivre leur vie les réunit.

Jacky veut faire la connaissance de la nouvelle génération américaine. Des filles un peu différentes. Il n'est pas sûr "d'être à la hauteur". Il risque fort d'être "dépassé par la situation". Il se demande s'il "sera de taille" pour aller à la rencontre de ces nouvelles venues. 

Une seule chose à faire pour le savoir ? Aller à la rencontre, faire la connaissance de ces filles qui s'appellent "Little Darling" by Dianna Effner. 

Et avoir les moyens de ce projet ne se prépare pas seulement en rêves, mais aussi en dollars, sonnants et trébuchants !

A bientôt. 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sabelle 03/11/2016 21:33

... Jacky se pose beaucoup de questions ... Je le comprends ...

"Le regret est un état d'âme, le remords est un cas de conscience".
(Yasmina Khadra)

Une citation qui a le mérite d'être claire ... ce qui n'empêche pas une frontière un peu floue entre ces deux sentiments..

Jacky en est arrivé à la conclusion qu'un projet ne se prépare pas en rêves, mais en dollars.

Dans notre société très matérialiste, il n'a pas vraiment tort ..

.. toutefois, je voudrais lui rendre un peu d'espoir ... et pour cela j'offre à Jacky la très belle phrase de René Lésvêque :

"N'est-ce pas dans le rêve cependant que naissent la plupart des projets qui en valent la peine ?"

Puisse cette phrase mettre du baume au coeur de Jacky ..

Amicalement,

Isabelle

jeanne83 03/11/2016 10:34

Très curieuse de savoir si Jacky à la possibilité de partir rejoindre Barbie . Aussi ,s''il sera séduit par ces nouvelles demoiselles les Little Darling, bien différentes de Barbie !!!