Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Emelbay

Poupée Corolle : Célestine ou le très long voyage de Poupette.

4 Mars 2015 , Rédigé par EMELBAY

Poupée Corolle : Célestine ou le très long voyage de Poupette.
Poupée Corolle : Célestine ou le très long voyage de Poupette.

Je m’appelle Célestine.

Je suis née en 1999.

Et voici mon histoire.

-------------------------------------------------------------------------------------

Septembre 1999.

Caroline dort paisiblement dans son berceau aux côtés d’un petit lapin blanc en peluche.

Un tableau plein de tendresse et de bonheur, au parfum sucré de dragées, aux couleurs douces de la toute petite enfance.

Caroline est une adorable petite fille âgée de trois mois, un adorable bébé aux joues roses, avec de grands yeux bleus et un petit duvet roux sur la tête.

Sa maman et une amie de la famille sont penchées sur son berceau, telles les fées de la Belle au bois dormant.

Elles ne parlent pas afin de ne pas troubler le sommeil de la belle endormie. Elles sourient en regardant le petit ange humain à la bouche en forme de cœur.

Comme le veut la tradition et comme l’on fait avant elle, toutes les personnes qui sont venues faire la connaissance de Caroline, l’amie a apporté un cadeau pour le bébé.

En fait, il y a deux cadeaux : une jolie robe blanche avec un petit col et un volant en broderie anglaise et … une poupée, Célestine.

La maman est très contente de découvrir la poupée, la première vraie poupée de sa toute petite fille.

Caroline a reçu de nombreuses peluches, doudous et poupées en chiffon comme cadeaux de naissance.

Mais Célestine est sa VRAIE première poupée.

L’amie explique qu’elle aime beaucoup les poupées Corolle car elles sont belles, toujours joliment habillées. Ce sont des poupées de très bonne qualité qui ont une vraie histoire, française à leur début, américaine aujourd’hui. Mais française surtout et quand même.

L’amie explique encore que sa propre fille, âgée de huit ans, a plusieurs poupées et poupons Corolle et qu’elle joue beaucoup avec, qu’elle a sa préférée qu’elle emmène partout, qu’elle coiffe et recoiffe très souvent et dont elle change régulièrement la tenue.

La maman de Caroline sourit en pensant à tous les bons moments qu’elle va bientôt passer avec sa fille à jouer à la poupée ou à la dînette.

Elle pose la poupée, restée dans sa boite, sur une commode dans la chambre du bébé et quitte la chambre en compagnie de son amie.

Elle ferme doucement la porte et retourne dans le monde des adultes rempli de thé et de petits gâteaux.

Le lendemain matin, elle décide de mette Célestine dans sa boite, sur une étagère au-dessus de la table à langer. La poupée est entourée d’une boite à musique en forme de manège, à droite et d’un cadre en argent vide, à gauche.

Et c’est là que Célestine va rester durant de longs mois en attendant que Caroline ait atteint l’âge de raison , c’est-à-dire deux ans, pour pouvoir enfin faire la connaissance de sa poupée.

Et en effet, un beau matin, Caroline pointe un doigt autoritaire vers Célestine en disant : ça.

Sa maman lui demande ce qu’elle veut.

Et la petite fille le bras toujours tendu, répète : ça.

La maman comprend qu’il s’agit de Célestine. Elle attrape la poupée dans sa boite, ainsi qu’un bon peu de poussière et l’emmène dans la cuisine suivie d’une Caroline déterminée et curieuse.

La maman ouvre la boite et détache doucement la poupée du carton. Puis, elle tend Célestine à la petite fille. Celle-ci ouvre grand ses bras et saisit la poupée . Elle la regarde fixement pendant quelques secondes, puis la serre contre elle.

La maman est toute attendrie et demande à Caroline si la poupée lui plaît. Elle répète plusieurs fois le mot poupée. Elle détache bien les deux syllabes pour apprendre ce nouveau mot à l’enfant. La petite écoute avec attention et regarde le mot se former sur la bouche de sa mère.

Pou-pée……pou-pée…..pou-pée……

Et elle essaie de répéter : pou….pou…pette.

Oui, c’est ça, ma Chéries, pou-pée.

Mais Caroline préfère pou…pette, pou…pette, POUPETTE.

Et ainsi commence la vraie vie de Célestine.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article