Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Emelbay

Poupée Corolle : Célestine ou le très long voyage de Poupette (2)

5 Mars 2015 , Rédigé par EMELBAY

-2 -

Nous sommes en 2003.

Caroline a maintenant 4 ans. Elle va chaque jour à l’école maternelle, mais uniquement le matin. Elle fait sa sieste chez elle, c’est mieux. Et puis, de toute façon, sa maman reste à la maison. Elle ne travaille plus depuis la naissance de l’enfant. Elle a fait le choix d’élever elle-même sa fille, de la voir grandir, de partager avec elle toutes les petites choses du quotidien.

Une vie de famille à la fois simple et unique dont le cercle va bientôt s’agrandir : un petit frère ou une petite sœur va arriver dans quelques mois.

Lorsque l’on demande à Caroline si elle est contente, elle répond oui.

Avec les enfants, les choses sont simples : oui suffit. Jamais de mais.

Caroline a deux grands amours dans sa vie de petite fille : son lapin blanc en peluche qui porte le savant nom de Pinpin et sa poupée Célestine mieux connue sous le nom de Poupette.

Pinpin en voit et en a vu de toutes les couleurs. Un comble pour un lapin blanc ! Il n’a rien raté (ou presque) de la vie de Caroline. Il l’a accompagnée partout. De la sortie de la maternité à l’entrée à l’école maternelle.

Poupette ne partage la vie mouvementée de Caroline que depuis deux ans. Avant elle était simple spectatrice. Pour elle non plus, ce n’est pas facile tous les jours. Elle a perdu ses chaussures, ses chaussettes et sa culotte. Où ? Impossible à dire. La maman a réussi plusieurs fois à retrouver les petits accessoires. Les cinq. Puis quatre. Puis trois. Puis plus rien du tout.

Ainsi va la vie des poupées. Elles perdent leurs atours pour que les petites filles deviennent grandes.

Un jour, la maman a lavé les vêtements de Poupette car ceux-ci étaient vraiment très sales. Une semaine de vacances à la campagne cela laisse des traces. Poupette et Caroline ont beaucoup joué assises dans l’herbe, cachées derrière les arbres. Elles ont sauté dans les flaques d’eau laissées par la pluie, glissé sur les feuilles humides.

La maman avait même décidé de mettre Célestine dans la machine à laver avec ses vêtements. Cela n’a rien d’idiot. Les poupées Corolle se lavent très bien. Mais cela demande quand même un petit travail après pour remettre les cheveux en place et rendre à la coiffure un aspect soigné.

Caroline a hurlé qu’elle ne voulait absolument pas que l’on mette Poupette dans la machine. Ha non, alors ! Poupette allait avoir mal au cœur dans ce truc qui tourne si vite et qui fait tant de bruit. Et peur aussi, très peur. Caroline a conclu qu’elle préférait une Poupette un peu sale à une Poupette morte. Oui, morte comme le chat de la voisine qui a traversé la rue alors qu’un méchant arrivait très vite avec sa voiture.

La maman a capitulé devant les yeux furibonds de la petite fille. Ensemble, elles ont simplement débarbouillé Célestine, refait sa queue de cheval. Puis, elles l’ont rhabillée.

Hier, elles sont allées au magasin pour acheter une nouvelle tenue pour Poupette. Un grand évènement pour Caroline qui a pris les choses très au sérieux. Le choix des nouveaux vêtements n’a pas été simple. Il a fallu peser le pour et le contre, réfléchir et choisir la bonne couleur, le bon modèle.

Finalement, elles sont reparties avec un nouveau manteau, une petite robe rose et blanche, un gilet assorti et des nouvelles chaussures.

Caroline est grande maintenant : elle va prendre soin du trousseau de Célestine.

Une grande fille ? Mais c’est quoi au juste une grande fille ? Un mannequin de 1,80 m ? Une dame de 45 ans ? Une maîtresse d’école qui apprend aux enfants à lire et à écrire ? Une femme ministre ? Une présidente-directrice générale d’une société ?

Difficile à dire car dans chaque femme se cache toujours une fille, une petite fille de 50 ans qui collectionne les poupées, une grande fille de 4 ans qui joue à la poupée, une adolescente de 14 ans qui a oublié ses poupées au fond d’un garage ou dans une malle au grenier.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

isa debat 22/03/2015 10:57

vivement la suite
biz isa